bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Béziers (12/08/2011) : Premier triomphe de la Feria 2011

 

beziers Photo : ElTico

Première corrida du cycle 2011 et premier triomphe à l'issue d'une course qui en aura malgré tout laissé plus d'un sur sa faim, et ce en grande partie en raison du comportement des toros de Daniel Ruiz, plutôt décevants aujourd'hui.

Bien présentés, surtout les deux premiers, les six pensionnaires de la prestigieuse ganaderia se révélèrent plutôt faibles, surtout les deux premiers (...) et justes de race. Six picotazos suffirent à calmer leurs ardeurs, et furent même de trop pour certains...

Côté piétons, Enrique Ponce se montra toujours aussi majestueux. Mais il semblerait que le Roi prenne de plus en plus de distance face à ses opposants. Fin de régne...?

Même El Juli s'est révélé moins engagé qu'à son habitude. Peut-être déçu du comportement de ses toros fétiches. Mais cela ne l'a pas empêché de triompher. Comme à son habitude...

Quant à Sebastian Castella, il a été le grand bonhomme du jour. Après avoir coupé les deux oreilles de son bon premier, il se battit comme un lion face au compliqué sixième qui l'accrocha à trois reprises fort heureusement sans gravité. Mais il était dit que le biterrois devait rester maître sur ses terres.

Très belle entrée pleine de promesses sous un soleil enfin estival... La Feria 2011 est bel et bien lancée !

ElTico

La Chronique d'Anthony Pagano :

Enrique Ponce hérita d’un premier toro qui montra dans la cape ses premiers signes de faiblesse. Après une légère pique, il se révéla totalement éteint dans la muleta du maestro espagnol, qui tenta d’en tirer quelque chose jusqu’au bout car le toro était noble, mais en vain. Il le tua après un pinchazo d’une épée très basse et tendida. Le Maestro de Chiva reçut le quatrième du jour d'un beau capoteo. Lors de sa faena, Ponce étala un répertoire large et afficha une maitrise totale de la situation, il ne laissa aucun détail au hasard. Faena élégante et sans aucune fioriture avec notamment de très bons muletazos empreints de toreria. Son échec avec l’épée le priva d’un trophée.

El Juli pour sa part hérita lui aussi d’un premier adversaire invalide. Il donna une faena d’infirmier pour tenter de tenir debout le Daniel Ruiz qui chuta à plusieurs reprises. Il tua d’un julipié foudroyant qui lui permit de couper une oreille. Après un brindis au public, le madrilène donna une faena élégante mais manquant de transmission au cinquième. Il réussit à s’imposer et donner de très bon détails. Il tua de la même manière que pour son premier et se vit octroyer 2 pavillons.

Le triomphateur du jour est indéniablement Sébastien Castella, qui coupa les deux oreilles de son premier opposant suite a une faena empreinte de courage. Sébastien toréa au centre du ruedo, ses muletazos furent templés et lents. Il le tua d’une entière en place mais le toro tarda à tomber. Face a l’ultime du jour, Sébastien fit preuve de beaucoup de courage et d’envie. Il se fit accrocher à trois reprises, sans conséquences, ce qui donna de l’émotion au combat. Il coupa deux oreilles a l’issue de cette faena.

 

Fiche Technique :

Toros de Daniel Ruiz.

Entrée : Plein apparent.

Temps : Très chaud.

Poids des toros : 502, 491, 500, 516,  514 et 521 kilos.

Rencontres avec la cavalerie d’Alain Bonijol : 6.

Durée de la course: 2h25.

A noter : Une minute de silence a été observée à l’issue du paseo.

Les musiciens ont joué lors des faenas les pasodobles respectifs de chacun des toreros.

Sébastien Castella et El Juli sont sortis en triomphe.

Enrique Ponce (Bleu ciel et or souligné de blanc): Silence / Salut au tiers.

El Juli (Bleu turquoise et or souligné de blanc): 1 oreille / 2 oreilles.

Sébastien Castella (Lilas et or souligné de blanc): 2 oreilles apres 1 avis / 2 oreilles.



Anthony Pagano

 

Reportage photographique : ElTico photos

 

 

 

RETOUR