bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Istres (07/08/2011) : Une oreille pour Angel Jimenez

 

istres

Photo : Antony Pagano

Jesus Fernandez accueillit le premier du jour par une larga de rodilla et le Tardieu fit chuter le cheval de pique et le piquero lors de sa première rencontre. La faena fut valeureuse et principalement droitière le bicho étant plus compliqué sur le piton gauche. Jésus se fit accrocher spectaculairement mais heureusement sans conséquence. Il se fit aussi attraper lors de l’estocade et écouta le silence à l’issue du combat. Face à l’infumable quatrième, Jésus resta en piste pour donner quelques passes courageuses mais il dut se résoudre à prendre l’épée. On retiendra de ce garçon son courage et sa détermination.

Angel Jimenez eut affaire au second fixe, mobile et venant de loin mais à la charge désordonnée. Il donna une faena allant a menos, le novillo se freinant en milieu de muletazo. Échec cuisant pour la mise à mort, il écouta les 2 avis sonner. Une lidia adaptée aurait permis au novillero une toute autre issue. Face au cinquième du jour qu’il brinda à Bernard Marsella, il donna une faena intéressante mais un peu trop artificielle. Il coucha son adversaire d’une demie efficace qui lui permit de couper le seul pavillon du jour.

Mateo Julian entama de belle manière capote en main, par des véroniques allurées et templées. Son premier adversaire laissa la majorité de ses forces lors de son unique rencontre avec le cheval. Mathieu mit un petit moment pour s’adapter à son adversaire et trouver la bonne distance. Il le toréa ensuite à mi-hauteur de façon à économiser un opposant manquant de moteur et de transmission. Sa faena fut volontaire et il donna de bon muletazos sur la corne droite. Son échec avec l’épée le priva sans doute d’un trophée. Face au dernier du jour, Mateo dut composer avec un novillo prenant la fuite entre chaque passe et il eut du mal a lier les séries. Il réussit cependant a améliorer son novillo en milieu de parcours, et put révéler des détails intéressants. Mathieu perdit là aussi un trophée épée en main.

Fiche Technique :

Les six pensionnaires de la ganaderia Tardieu tous correctement présentés, ont globalement déçu de par leur comportement, manquant pour la plupart de transmission, de moteur et se révélant justes de force.

Entrée : demi arène.

Temps : Couvert.

Rencontres avec la cavalerie d’Alain Bonijol : 10.

Durée de la course: 2h50.

A noter : Angel Jimenez à remporté le trophée Pierre Pouly du meilleur novillero du jour.

 

Jesus Fernandez (Vert empire et or souligné de blanc): Silence après 1 avis / Silence après 2 avis.

Angel Jimenez (Rouge et or souligné de blanc): Silence après 1 avis / 1 oreille.

Mateo Julian (Bleu roi et or souligné de blanc): Silence après 1 avis / Applaudissements.


Anthony Pagano

 

 

Reportage photographique : Daniel Chicot photos

 

 

 

RETOUR