bonnes fetes
reportages 2007 2008 2010 2011 campo
lequipe
cartels archives liens mentions legales

 
 
 

 

 

 
 

 
 
contact
 

 

LOGO
Bayonne (04/08/2011)  : du beau, du bon, du moins bon et oreille pour Manzanares et Castella !

 

sebastian castella

Photo : ElTico - Nîmes 2011

Il a fait chaud sur le coso Bayonnais rempli presque au trois quarts d'une foule se défoulant sur le Président Robin et Esau Fernandez au sortir de cette première corrida de la feria d'août.

Pourtant tout avait bien commencé avec la sortie en piste des trois premiers toros de la ganaderia EL PILAR, propriété de Moises Fraile, pétris de bonnes intentions même un peu trop peut être.

Face au 1er Esau FERNANDEZ (blanc et or – salut après avis et bronca après deux avis) ira accueillir a porta gayola suivie d'un capoteo généreux. 18H49 confirmation des mains de Castella et Manzanares, brindis au public et entame de faena interessante. Petite défaillance à l'épée, avis, petit salut et sifflets pour la dépouille du « bonbon ». Face à son second, le dernier toro de la corrida, Esau restera bien excentré au capote avant de limiter le châtiment à deux piques économiques. Malgré la musique la faena restera bien éloignée du sujet et les lames aléatoires vraiment.

Sebastian CASTELLA (parme et or – oreille et silence après avis) se régalera, nous régalera face à un superbe premier adversaire. Capote vers le centre, palos de Javier Ambel tenu de saluer et brindis au conclave avant trois cambiadas plein centre et musique immédiate. L'entière est en se jetant et malgré la forte pétition ne tombe qu'une oreille ? Pas d'options face à son second, colorado vite éteint, soso et sans transmission malgré de réels efforts du bitterois.

Par contre changement de planète avec la première prestation d'un Jose Maria MANZANARES (nazareño et or – oreille après avis et bronca stupide). Face à un excellent premier l'Alicantino a gravé, brodé plutôt que torée une splendide faena débutée côté gauche. La musique joue pour des séries alanguies. L'entière est sincère et l'oreille promenée sous les ovations.

On attendait sa seconde prestation face à un colorado invalide dès sa sortie en piste et que Monsieur le Président ne voudra pas changer. Ce ne seront alors que chahut et cris en piste ou quolibets à l'attention du torero qui, manifestement, n'y était pour rien. Dommage !!

Pierre Charrain

Reportage photographique : Pierre Charrain photos

 

 

RETOUR