bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Feria des Vendanges à Nîmes

20 septembre 2009 - matin

6 "Victoriano del Rio " 6

pour

Morante de la Puebla

Sebastian Castella

en mano a mano

Conditions climatiques : Ensoleillé

Entrée : Quasi plein

castella

Photo : El Tico

Le lot de "Victoriano del Rio" spécialement choisi pour le mano a mano tant attendu entre Morante de la Puebla et Sebastian Castella a parfaitement rempli son office. Prenant en tout les douze piques règlementaires, les toros de Guadalix de la Sierra se sont pour la plupart fait remarquer sous le fer, et notamment les 1er (chûte sur la première rencontre puis deuxième poussée) ; 2ème (2ème pique lointaine avec allegria) ; 3ème et 4ème.

Morante de la Puebla commença par un toro qui ne lui plaisait pas. On ne saura jamais pourquoi. Premier sifflets de la matinée pour l'Andalou, dont on put craindre à cet instant qu'il ne soit pas du matin. Mais lorsque le galop du troisième le rassura, ce ne fut que pour notre bonheur. Car l'Artiste déboucha le flacon. Et ses essences sont d'une composition dont lui seul connaît le secret. Impossible de commenter : Il faut le voir. La faena s'est terminée comme elle avait commencé, sur des passes par le haut à deux mains. Mais entre, des muletazos d'une profondeur que seul le sentiment peut expliquer. Estoqué de belle manière, le bicho aurait peut-être pu laisser une oreille de plus sur le sable si le puntillero n'avait pas refroidi l'ambiance. Son dernier adversaire était plus court de charge ; tardo et avec de vilains coups de tête. Malgré-ce, Morante aurait pu couper un nouveau pavillon s'il ne l'avait pinché par deux fois. Sifflets / Oreille / Salut

Sébastian Castella commença très fort en coupant les deux oreilles de son premier adversaire, excellent, qui fut d'ailleurs honoré d'une vuelta al ruedo. Ce toro a gardé beaucoup de moteur tout au long de la faena, permettant au biterrois de construire un ensemble aéré, plus dans son nouveau style.

Son second était un peu plus tardo, et Sebastian alla chercher entre les cornes l'émotion qu'il ne transmettait pas. Au terme d'un "collé serré" très serré, il coupait également deux oreilles de ce bon toro, et s'assurait ainsi une sortie par la "Porte des Consuls". Le dernier de l'envoi fut certainement le plus mauvais. Commencée sur de bonnes bases, la faena se délita en raison des hachazos du toro, lui aussi tardo, et notre numéro un national pouvait clôturer sa saison française sur un succès. Deux Oreilles / Deux Oreilles / Applaudissements.

Nota : Le cheval "Puchano", de la cavalerie Philippe Heyral, a reçu deux cornadas au niveau de la croupe par le premier toro de la course. Il a été pris en charge par quatre vétérinaires (...!) et un chirurgien, puisque le Dr Jean-Yves Bauchu, chirurgien des Arènes de Nîmes a aussitôt proposé ses services une fois le cheval sorti de piste.

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage photographique : "El Tico" photos

RETOUR

 

occterra