bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

"Las Dos Hermanas" : L'heure des bilans...

 

laugier

Photo :El Tico

La trève hivernale permet aux toreros de dresser le bilan de la temporada écoulée, et d'en tirer les enseignements afin que la suivante se présente sous les meilleurs auspices. Il en est de même pour les ganaderos. Surtout en ces temps de crise, car beaucoup de toros sont restés au campo cette année...

Chez Patrick LAUGIER, l'année 2009 aura été celle de la présentation en novillada des toros porteurs du fer de "Las Dos Hermanas". Créée en 2005, la devise or et bleu-roi des deux filles du ganadero puise ses origines chez Juan Pedro Domecq, via Sanchez Arjona.

Au final, une très bonne novillada arrosée pour les Pâques Arlésiennes ; trois bons toros pour la novillada du cycle de Pentecôte Nîmois et un novillo vainqueur du concours de Tarascon, qui permit au jeune espoir Juan Del Alamo de servir une de ses plus belles faenas de l'année, sur notre sol national.

Il n'en fallait pas plus pour convaincre le ganadero du Mas de L'Ilon qu'il était sur la bonne piste. Lui qui n'a jamais caché sa préférence pour les toros qui "mettent la tête" a donc pris la décision d'orienter son effort sur le fer de ses deux filles.

C'est ainsi qu'en début d'automne, des vaches de Daniel RUIZ (Procedencia Juan Pedro Domecq) ont commencé à remplacer celles du Marques de Domecq (Ganaderia Piedras Rojas). On parle également d'un ou deux sementales, dont un est actuellement en prêt chez "El Juli". Pour sûr que le filon est bon...

Mais les cuatreños sont là, et bien là. Ceux de "Las Dos Hermanas" sont encore minoritaires. Les derniers de "Paradis" (Jandilla) partiront cette saison. Et il restera encore quelques "Piedras Rojas" pour les prochaines années. Ce sont vingt quatre toros qui demandent à être lidiés en 2010, tous porteurs d'une de ces trois devises. Des contacts, plus ou moins avancés, ont d'ores et déjà été pris. Et on pourrait bien voir une corrida de "Piedras Rojas" à Antequera (Malaga) fin février 2010 ; un panaché à Mauguio (34), pour la Romeria du mois de juin et pourquoi pas un encierro dans le type à Vic...? En visionnant les photos, on ne peut s'empêcher de penser que c'est tout à fait possible...

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage photographique : El Tico photos

 

 

 

RETOUR

 

occterra