bandeau haut
coups de coeur
 
 

 

 

 
contact
 

mailing list

 

observatoire
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

logo

Tienta de printemps

 

tierra d'oc

C'est lors d'un des premiers samedi printanier de 2009 que la jeune ganaderia « Tierra d'Oc » a organisé son premier tentadero. Un bon présage, espérons le...

En toute discrétion, Laure et Frédéric Donnedieu de Vabres, les ganaderos, avaient convié une petite assemblée dans les splendides installations de « Font Granada », à Cardet, chez l'ami Damien Donzala, très impliqué dans cette aventure.

Les deux vaches sont sorties complètement différentes de comportement, mais n'ont laissé aucun doute sur les raisons de leur présence ici. Du pain sur la planche pour les éleveurs, mais toutes les raisons d'espérer réunies dans le splendide galop et la fijeza de la brave première et la noblesse inépuisable de la mansita seconde. Comme on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même, le ganadero alla en personne pèguer quelques muletazos méritoires aux deux doublenques. Le temps de vérifier le bien fondé des cours de toreo de salon hivernaux prodigués en région parisienne.

Ce fut également l'occasion de revoir Marc Serrano. L'inter-saison a été longue pour le Nîmois après une année 2008 relativement fournie, mais qui ne semble pas lui bénéficier alors qu'il n'a jamais démérité. Les raisons : Un pinchazo à Nîmes, face au dernier Victorino ? Une conjoncture difficile pour les français, nombreux dans ce créneau et compliquée par le retour dans le circuit de Denis Loré aux commandes de la nouvelle carrière de Mehdi Savalli ? Un peu de tout ça certainement. Mais pas question de se plaindre. Comme toujours Marc réagit par le travail et nul doute qu'il saura saisir les opportunités qui lui seront données cette temporada. En tous cas, nous l'avons trouvé très affuté. Et très appliqué à mettre en pratique les conseils de Patrick Varin, également sur la brèche. Nous l'avons ainsi vu travailler les remates, très importants puisque ce sont eux qui marquent les rétines à la fin d'une série.

Côté programmations, des certitudes, quelques promesses et des pistes à explorer, tant en France qu'en Espagne. En professionnel avisé, Marc sait qu'il ne faut pas vendre la peau du toro, surtout lorsqu'il est de combat, avant que ne vous soit donnée l'occasion de le tuer.

Nous avons également rencontré Jacques Monnier, qui prend un nouveau départ après avoir quitté la cuadrilla de « Juan-Bautista ». Il retrouvera toutefois l'Arlésien au moins à deux reprises, lors de ses manos a manos Arlésiens et Biterrois et devrait intégrer la nouvelle équipe de Mehdi Savalli.

L'après-midi se termina comme souvent autour du verre de l'amitié. Les ganaderos, soulagés, ont franchi une nouvelle étape et levé quelques interrogations, même si la route est encore longue et parsemée d'embûches.

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage photographique : photos