bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

jacques lanfranchi

La saga des cornes (n°04 et fin)

LEGISLATION ET DEONTOLOGIE *

Le règlement taurin municipal français (RTMF) ainsi que le règlement des spectacles taurins espagnols prévoient des articles précis sur l’état des cornes des toros lidiés.

 

RTMF

Article 45 : les cornes des animaux combattus en corrida de toros et novilladas avec picadors devront être intactes et par conséquent n’avoir subi aucune manipulation visant à les modifier , à les raccourcir ou arrondir leurs extrémités .

 

Article 46 :

1) les animaux borgnes ainsi que ceux dont les cornes seront abimées « astilladas » « escobilladas » « despitorrados » ou malades (« hormigones ») ou enfin cassées « mogones » ne pourront être combattues en corridas de toros, ils pourront l’être en novilladas avec picadors à l’exception des borgnes à condition qu’il soit précisé clairement et de façon visible sur les affiches qu’il s’agit d’animaux refusés à la tienta et aux cornes défectueuses, « dechesos de tienta » et « defectuosos ».

2) dans le toreo de rejones les cornes pourront être manipulées sans que leur partie osseuse en soit affectée.

3) dans les autres spectacles si les cornes des animaux de moins de deux ans paraissent présenter un risque grave elles pourront être manipulées ou emboulées y compris pour les spectacles comiques.

Nb : d’autres articles traitent des cornes dans les deux règlements

 

CAS PARTICULIER DE L ARREGLADO

Arregler : arranger dans le sens réparer.


Article 49 du règlement espagnol

Il est possible de faire une intervention au niveau des cornes sur un animal ayant eu un accident dans les dix jours maximum qui suivent le traumatisme il sera demandé une autorisation gouvernementale au ministère de l’intérieur. Dans le cas d’une réponse affirmative intervention sera faite par un vétérinaire assermenté, équivalent de nos vétérinaires UVTF en présence d’un délégué de l’autorité.

L’animal sera apte à la lidia 15 jours minimum après l’acte.

Ceci sera précisé par un certificat officiel pour écarter l’animal du tirage au sort pour l’examen post mortem des cornes (article 52 RTMF)


L’ AFEITADO

Afeitar : raser

Quand on diminuait les cornes, on rasait les poils de la base de la corne (cepa) pour donner une perspective plus longue.

Le taux d’alcoolémie est à 0,50gr par litre de sang, les limitations de vitesse existent et c’est la loi, si on y contrevient c’est interdit.

Il en est de même pour l’afeitado : manipulation non autorisée et non officielle des cornes.

L’afeitado est à l’arreglado ce que le dessous de table est au dépassement d’honoraires, c’est le franchissement de la ligne jaune.

L’arreglado : c’est la réparation d’une corne pour rendre l’animal propre à la lidia.

L’afeitado : c’est la manipulation d’une corne pour rendre l’animal diminué dans sa capacité d’allonge donc dans sa lidia.

* Déontologie  : étymologiquement « science de ce qu’il faut faire » et donc a contrario « ne pas faire » la déontologie désigne la discipline qui traite des règles et devoirs professionnels


Jacques Lanfranchi

Mars 2009


Bibliographie

La corne du toro de combat P Maubon thèse vétérinaire Maison Alfort 1956

Fraudes sur les toros de combat Marc Roumengou Mars 1977

Anatomie et physiologie du toro de combat Jean Pierre Siméon thése vétérinaire Lyon 1980

Détection des fraudes exercées sur le toro de combat Renaud Maillard thèse vétérinaire Maison Alfort 1984

Médicaments Santé et Tauromachie E Blanc thèse pharmacie Montpellier 1992

Pelages y encornaduras del toro de lidia Adolfo Rodrigo Montesinos 1994

Associacion des ganaderos de lidia relacion oficial 2002


 

RETOUR

 

occterra