bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO
Vic-Fezensac - 1er juin 2009

 

Espla

 

VIC FEZENSAC, les adieux de « Pimpi »

Ca y est on ne verra plus les banderilles blanches et bleues de l’Alicantino, le maestro Luis Francisco ESPLA a tiré sa révérence en ce lundi de Pentecôte. Un grand plein et un chaud soleil sur la cuvette pour saluer une dernière fois celui qui a gravé tant de succès ici dans le Gers et une sortie unanimement ovationnée pour « Pimpi ».

Au menu de cette ultime course un lot de toros de LA QUINTA, fort bien présentés, bien armés mais avec un moral en demi-teinte. Un panaché de qualités ou de défauts qui a un peu terni ce que l’on attendait après le lot de l’an passé. Le premier de Luis Francisco, joli et haut cardeno sera reçu agréablement au capote avant d’aller au contact du cheval par deux fois sans réelle bravoure. Paires faciles pour le maestro et brindis au public d’une faena plein centre qui résultera quelque peu fade. Pas de transmission aux gradins puis une lame tendida et un descabello limiteront le succès à un salut depuis de callejon. Son second sera entrepris façon guerrière après avoir sauté plusieurs fois à la gorge du maestro. Le fidèle Aurelio Garcia inflige un très long puyazo au rebelle avant une faena montera en tête alternant quelques gestes comme seul Espla sait faire pour conquérir le public. ½ lame et descabello avant un gros salut au centre.

rafaelillo

cortiloja

Alternait avec lui RAFAELILLO, retenu après sa prestation face à un bon Escolar Gil, en remplacement du Fundi. Capote court et sympa, piques enjouées avant un superbe quite de Sergio Aguilar. Brindis à l’Alicantino et musique pour une faena certes correcte mais manquant un poil de dominio. Avis et salut au centre. L’oreille dégringolera après sa seconde faena faisant de Rafaelillo le triomphateur de cette édition 2009 au nombre de trophées. La réception est allurée, la rencontra avec le cheval très forte et ovation pour les banderilleros. Brindis au public cette fois et autre faena bagarre avec quelques accrochages. Volontaire certes, courageux certes mais .. il manquait quelque chose. Lame en se jetant pour couper l’appendice.

On attendait beaucoup Sergio AGUILAR et ses admirateurs n’ont pas été déçus. Intermède avec son premier remplacé un peu vite pour supposée boiterie et sortie en piste d’un tio de CORTIJOLIVA qui en fera voir de toutes les couleurs aux piétons. Le bougre rechigne à collaborer, la gauche reste intraitable et Sergio abrège rapidement. Face au dernier toro de cette après-midi on aura retrouvé face à deux poignards un torero qui s’expose pour aller chercher la passe ou peut être elle n’est pas. Plusieurs volteretas pour salaire heureusement sans gravités. Pourtant l’entame de faena mettait l’eau à la bouche mais avec un piètre collaborateur … Avis et applaudissements. A noter la blessure de Francisco Alarcon venu au quite de son maestro (possible doigt cassé et varetazo à l’abdomen).

Pierre CHARRAIN

 

 

 

RETOUR

 

occterra