bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Vauvert

Dimanche 14 juin 2009

6 novillos de Palha 6

pour

Marco Léal

Santiago Naranjo

Raul Rivera

 

Entrée : Un tiers d'arène

Temps : Ensoleillé et chaud

Les spectateurs qui avaient préféré Vauvert à Mauguio en ce dimanche de concurrence en secteur Sud-Est, ont assisté à une novillada intéressante de Palha, qui aurait du laisser plus d'oreilles sur le sable des coquettes arènes "Jean Brunel". Et à ce plusieurs raisons : En premier lieu les toreros, qui ont failli à différents niveaux certes, mais aussi un public un peu froid malgré la chaleur moite et une présidence peu encline à encourager l'allegria dans une plaza, rappelons-le, de troisième catégorie.

Les novillos de la maison Palha, de présentation correcte et sans excès de poids, ont joué le rôle de trouble fête qu'on attendait d'eux après la novillada "toreriste" de samedi. Rencontrant la cavalerie d'Alain Bonijol à 13 reprises, ils ont eu des comportements assez différents sous le fer allant du brave 2ème (mention pour le 6ème), au mansito 1er, le 4ème provoquant la chute du groupe équestre car ayant pris le cheval par l'avant. Le Mayoral de Palha a salué en fin de course.

Au final, le toreo le plus abouti et le plus régulier de la tarde sera à mettre au crédit du Colombien Santiago Najanjo, qui coupera une oreille à chacun de ses opposants, quittant la place a hombros après 2 heures 30 de course.

Marco Leal : Son premier Palha s'avèrera compliqué. Coupant court les trajectoires aux banderilles, il demeurera gazapon et pénible au troisième tiers. L'arlésien lui servira quelques rares séries templées, et sera applaudi après l'avoir couché de trois quart de lame et de deux descabellos. Son deuxième opposant avait plus de qualité, mais Marco, qui avait commencé vaillamment sa faena à genoux, ne sembla jamais en mesure de trouver l'accord et son novillo se décomposa rapidement. Applaudissements / Silence

Santiago Najanjo : Sa première faena débuta par cinq muletazos donnés au fil des planches, assis sur l'estribo. Il sut ensuite profiter de la belle charge de son opposant sur la corne droite, avant de connaître quelques difficultés à gauche. Néanmoins, son travail fut reconnu et il coupa le premier appendice de l'après-midi après avoir occis son novillo d'une entière engagée. Le cinquième du jour reçut deux grosses rations de fer. Il se présenta toutefois mobile dans la muleta du jeune Colombien, qui lui servit une faena agréablement construite, avec de beaux détails en fin d'exercice. Oreille / Oreille

Raul Rivera : Après être passé à côté de son premier novillo, certes rapidement arrêté, mais avec lequel il s'était montré très vert, le jeune Tolédan surprit tout son monde lors de sa deuxième prestation face à un nouveau bon novillo de Palha devant lequel il n'hésita pas à se confier, faisant monter l'émotion sur les étagères assommées de chaleur. Malheureusement, alors qu'il avait fait le plus difficile et décidé de prendre l'épée de mort avant que le novillo ne s'arrête, il échoua six fois aux aciers et vit les deux oreilles qui lui semblaient promises s'envoler. Salut / Vuelta

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage Photographique : El Tico

 

 

RETOUR

 

occterra