bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Féria de Pentecôte à Nîmes

Lundi 1er juin 2009 - soir

6 "Domingo Hernandez" 6

pour

Sebastian Castella

Miguel Angel Perrera

Sobresaliente :

"Morenito de Nîmes"

Entrée : Plein apparent

Temps : Beau temps

sebastian castella

Nouveau plein pour l'une des affiches phares de cette Feria de Pentecôte 2009, montée de main de Maître par Simon Casas avec au moins un évènement par jour.

Pour cette clôture, l'enjeu était de faire toréer en mano a mano deux toreros de tout premier plan, qui se détestent cordialement. Et pour ceux qui étaient dans le patio de caballos à l'arrivée des Maestros, il fut rapidement évident que ces deux là ne passeraient pas leurs vacances ensemble. Castella était déjà là depuis quelques minutes quand Perrera arriva. Dans une attitude glaciale, l'espagnol évita soigneusement de saluer le français, et celui-ci détourna ostensiblement les yeux quand l'autre passa devant lui... Tout était dit. La competencia pouvait commencer.

Pour arbitrer le duel, un lot de "Domingo Hernandez" / "Garcigrande" de moindre résonnance que celui de vendredi, puisqu'on sait que les deux fers ont la même direction, et que ce sont les sementales de "Garcigrande" qui couvrent les vaches de "Domingo Hernandez". Les toros salmantins ont pris douze piques, le plus souvent avec molesse, les plus actifs sous le fer étant les cinquième-bis et sixième, tous deux portant le fer de "Garcigrande". Le toro sorti en troisième position fut honoré d'une vuelta al ruedo posthume.

Pour le reste, nous avons vu grosso-modo six fois la même chose. Les deux Maestros son taillés dans le même bois, et ce sont le sorteo et la personnalité de l'un et de l'autre qui ont fait aujourd'hui la différence. A ce petit jeu, c'est le charisme de notre représentant qui a joué, car il a su faire monter l'émotion sur les tendidos alors que l'Espagnol est resté il me semble en retrait et a "pégué des muletazos" souvent sans transmission.

Sebastian Castella : A mal tué le noble mais faible premier, qui ne permettait aucun ligazon dans les séries. Par la suite, le biterrois a lidié un toro mobile, mais qui sortait tête haute des leurres, avant de finir sa faena entre les cornes, en le faisant passer au raz des fémorales. Bonne estocade. Le cinquième du jour fut rapidement protesté et donc changé. Son remplaçant de "Garcigrande" donna certainement le meilleur jeu de l'après midi. Bonne estocade également. Silence / Deux oreilles / Deux oreilles

Miguel Angel Perrera : A superbement estoqué le mansito deuxième, à l'issue d'une faena entamée pieds joints de six muletazos au fil des planches et terminée d'autant de manoletinas ajustées. Sur son deuxième combat, le torero de Badajoz se fera régulièrement accrocher et l'ensemble restera très moyen. Le dernier toro de "Garcigrande" fit un instant illusion, mais il s'arrêta rapidement, bousculant même sans gravité un Perrera sans option. Oreille / Oreille / Applaudissements.

Laurent Deloye "El Tico"

 

 

Reportage Photographique : El Tico photos

 

 

RETOUR

 

occterra