bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Aire sur l'Adour

Dimanche 21 juin 2009

6 "Baltasar Iban " 6

pour

Antonio Ferrera

Cesar Jimenez

Mehdi Savalli

 

Faenon digne de ce nom offert aux Aturins par le maestro Cesar JIMENEZ (rose et or – silence et salut aux tercios) face à un excellent toro de Don Baltasar IBAN ovationné à l’arrastre. Que dire sans tomber dans l’excès ? Simplement que Don Cesar s’est ouvert de cape divinement, a oeuvré un quite après le puyazo peu appuyé et brindé au public, qui garnissait seulement une grosse moitié d’arène, une faena précieuse des deux bords avec en point d’orgue quelques naturelles gigantesques. Musique of course et plusieurs lames qui le priveront de tout trophée. Avis et petit salut aux tercios alors que beaucoup auraient voulu pouvoir le saluer lors d’une vuelta. Face à son premier, pourvu de quelques épines, notre fin torero égrènera quelques gestes par-ci, par la sans forcer son talent que l’on sait grand.

Jour sans pour le virevoltant Antonio FERRERA (vert vif et or – silence et silence) qui, même aux palos restera bien timide. Son premier, occis d’un vilain bajonazo, sera expédié sans autre forme de procès. Beaucoup de voix chez le maestro mais bien peu de gana et peu de chance, pour nous, de voir le magnifique exemplaire. De nouveau sans sitio, sans gana avec ce petit pasito atras désagréable face à son second, colorado algo chorreado, qui ne semblait pourtant pas présenter de vilaines manières.

Il faisait chaud et Medhi SAVALLI (fuchsia et or – deux oreilles et oreilles) est venu, le bougre, enflammer encore plus le conclave. Le répertoire y passe avec larga aux planches et capoteo enjoué. Un puyazo à l’économie de Jacques Monnier avant d’aller partager, en retour, les palos avec Antonio et nous offrir une faena de verdad. Musique immédiate pour de longs derechazos en gagnant le centre ou notre Arlésien s’étirera en de belles naturelles. Protestation du toro en fin de parcours, Medhi le laisse souffler avant de loger une entière d’effet rapide pour deux appendices indiscutables. Le dernier toro de cette corrida entretenue sera reçu cette fois à portagayola et larga déclenchant la musique. Ovation, palos enjoués et nouvelle faena musicale, un peu électrique peut être, mais nouvelle faisant de notre petit français le triomphateur de ce dimanche 21 juin. Sortie a hombros et vuelta du mayoral avant de rejoindre les multiples bodegas disséminées en ville.

Le matin et face à une fort belle entrée MORENITO DE ISTRES, Morgan GARCIA « MORANDILLA » et Clément BALLET (Hagetmau) ont démontrés leurs talents naissants face à trois bonnes becerras de Michel AGRUNA. La Junta de Penas Aturines offrant son prix à notre Istréèn. Une expérience à renouveler.

 

Pierre Charrain

 

Reportage Photographique : Roland Costedoat

 

 

 

RETOUR

 

occterra