bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Feria de la Madeleine

Mont de Marsan

19 juillet 2009

6 "Fuente Ymbro" 6

pour

Sergio Aguilar

Luis Bolivar

Julien Lescarret

 

salida

Chaud soleil et chaude ambiance pour cette troisième page Montoise et sortie par la grande porte du Plumaçon de Sergio AGUILAR (mauve et or – oreille et deux oreilles) et de Luis BOLIVAR (bleu quasi noir et or – silence après avis et deux oreilles). Un lot impeccablement présenté de FUENTE YMBRO avec ramage et plumage qui ont entretenus cette corrida dominicale. Ne refusant pas les contacts avec la cavalerie d’Alain Bonijol qui sera mise à bas dès le premier castano à l’œil mauvais lors de deux puissantes rencontres. Extraordinaire le 3ème qui prendra trois rations en véritable brave. Noblissimes les 2 et 5. Compliqués les 1 et 4 … pour Julien LESCARRET (blanc et or – salut et salut). Jamais ce « Calderero » de premier ne mettra la tête ni dans le capote ni dans la muleta de Julien qui ira au charbon comme un grand en plein centre et tuera en s’engageant. Le second de notre Girondin se contente de freiner sec dans la toile et de rompre le combat. Julien ira le forcer à collaborer, un peu, et construira une faena avec de bonnes séries. Entière et descabellos.

 

Quelle élégance chez cet AGUILAR la ! Musique immédiate dès le premier muletazo qui s’enchaîne avec d’autres et d’autres encore. Les deux bords sont examinés mais notre « Libertador » a tendance à s’éteindre en fin de faena conclue d’une lame efficace (oreille). Encore de l’inspiration au capote face à son second, le Madrilène se plaît, nous plaît et instrumente une autre faena accompagnée de cette musique de l’orchestre Montois. Droite, gauche et quelques détails savoureux pour en terminer d’une entière couchant « Volante » qui n’avait plus trop de charge. Exotisme chez BOLIVAR au cours de quites enjolivés face à son second. Cet « Marques » la ira prendre deux bons puyazos et, sans brindis, la faena fort élégamment construite des deux côtés fera jouer quelques notes. La lame est belle, efficace juste pour que le Président Garzelli sorte ses deux mouchoirs. Face à son premier, réfléchi, qui ira se casser le bout du piton droit contre un burladero, le Colombien brindera au conclave, qui garnissait presque complètement les arènes, une faena problématique et il lui faudra beaucoup d’efforts pour voler deux passes ici puis deux la au tonton gazapon pétri de sentido… pour lequel on osa réclamer la vuelta al ruedo ? Ok il a été brave et après ? En tout on ne s’est jamais ennuyé en ce 19 juillet y compris lors de la vuelta finale d’Aguilar, Bolivar et du mayoral.

Pierre Charrain

 

aguilar
bolivar

La video sur feria.tv

 

 

 

 

RETOUR

 

occterra