bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Feria de la Madeleine

Mont de Marsan

18 juillet 2009

6 "Victoriano del Rio" 6

pour

Julio Aparicio

Sebastian Castella

Jose Mari Manzanares

 

sebastian castella

Avec une puis deux oreilles en poche notre torero national sortira donc par la grande porte des arènes du Plumaçon pour cette seconde corrida des fêtes de la Madeleine.

Quel engouement de la part du public qui garnissait pleinement la cuvette pour Sebastian CASTELLA (champagne et or) notamment au cours de sa seconde faena ! Cela avait mal commencé avec un torero dans l’expectative face à un toro léger qui sèmera la panique aux palos puis, sans se tromper, le biterrois brindera au conclave ce qu’il savait être une bonne faena. Au centre les séries déclenchent les notes de l’orchestre Montois, toujours aussi splendide que la veille, et s’enchaînent les unes aux autres sans toutefois être empreintes d’un sceau particulier. Pinchazo et demie lame et inflation d’oreilles (2) d’un généreux palco. Face à son premier le capoteo semble quelconque, pas de brindis et faena de bon vouloir enjolivée de fort belles naturelles face à quelques épines. La lame est vraiment déficiente mais le trophée est accordé !

On l’attendait, il est venu en violet et noir et nous a offert de langoureuses séries au cours de deux faenas allurées. Julio APARICIO est un torero d’inspiration et il ne fallait pas attendre de longues faenas de bûcheron.

Capote prudent au premier, pas de brindis, tentatives avortées puis … le bouchon saute et la musique se fait. Entière et salut au centre avant l’arrastre puis quelques sifflets après. Brrrr frisant l’accrochage au capote face à son second notre Sevillan se fâche et offre un capoteo somptueux, brinde au public et étale un registre splendide sous les notes. Engagement épée en main mais aucune pétition. Incompréhensible.

Fin torero notamment au cours de sa seconde faena, Jose Mari MANZANARES, a fait naître un profond silence pour permettre aux grincheux d’apprécier de longues séries templées faites de muletazos gauchers splendides. Hélas les lames sont néfastes au succès. Avis et silence pour l’Alicantino. Sa première prestation servie à un toro handicapé du train arrière (cornada visible) ne passera pas aux gradins. Excellente prestation de son banderillero Juan Jose Trujillo tenu de saluer.

A noter que lors des tercios de palos une gaita est venue vibrer dans l’air chaud de l’après-midi. Les toros de Victoriano DEL RIO ou de CORTES, assez disparates de morphologies et de comportements ont souvent manqué de poder pour faire de cette course un gigantesque triomphe. Ah j’oubliais de vous dire que 25 antis européens ont vociféré près des arènes sans convaincre …

Pierre Charrain

 

 

Reportage Photographique : Pierre Charrain photos

Voir la video sur feria.tv

 

 

 

RETOUR

 

occterra