bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Feria de la Madeleine

Mont de Marsan

17 juillet 2009

6 "La Quinta" 6

pour

El Fundi

El Juli

Juan Bautista

 

el juli

Pluie battante sur le paseo de cette première corrida des fêtes de la Madeleine et soleil sur les épaules du JULI emporté par la grande porte des arènes du Plumaçon !

Un grand plein et une musique magnifique souvent applaudie notamment au cours de cette seconde faena de Julian LOPEZ « EL JULI » servie à un cardeno bien roulé de LA QUINTA qui devrait rester dans les annales. Sortant avec de curieuses allures, fusant sur le peonage, reçu de cape assez timidement mon voisin de callejon me disait « ils ne vont jamais s’entendre». C’était sans compter sur la maîtrise de ce Juli qui, en plein centre, allait déboucher le flacon au cours d’une faena sans brindis peut être mais avec des séquences allurées, précises des deux bords. Musique of course et quasi faenon conclu assez sincèrement pour que tombent les deux oreilles de « Borrero ». Face à son premier le capote fut suave, le puyazito léger, le quite en chicuelinas magnifique et le brindis au public. La faena sera ovationnée en plein centre mais « Famoso », pourtant malléable, se montrera assez fade et sans trop de charge. La lame est en s’engageant et nécessitera le descabello limitant le succès à un salut aux tercios. Pourtant souriant au patio de caballos.

Jose Pedro PRADOS « EL FUNDI » se montrera sur le sable quelque peu décontenancé face à son premier un peu faible en sortie. Pas de brindis et pas de réelle faena pour le nino de Fuenlabrada qui ne se confiera jamais jusqu’à l’estocade qu’il portera à la va vite pour entendre quelques sifflets. Si le capote face à son second est mieux il reste incertain et, sans brindis, la faena demeurera quelconque hormis une ou deux séries allurées. Un Fundi fébrile auquel nous n’étions pas habitués.

Splendide en noir et or Juan BAUTISTA nous offrira un capoteo light face à son premier fin et léger. Sans zapatillas et sous quelques gouttes de pluie notre Arlésien se grandira ensuite jusqu’à faire jouer le musique. Les deux côtés sont bien exploités et, sans une mauvaise mais involontaire lame, un trophée aurait pu tomber. Fermant les débats de ce 17 juillet, « Llavero » sera reçu dans un capoteo fort mieux engagé mais laissant le conclave silencieux ? Ce sixième met la tête, ouvre la bouche, se laisse chalouper par un JB extra. Musique puis fin de faena qui se délite un peu. ½ lame et silence alors que le chaos se préparait à la sortie pour ovationner JULI, JULI, JULI …

Pierre Charrain

 

 

Reportage Photographique : Pierre Charrain photos

Voir la video chez nos amis de feria.tv

 

 

 

RETOUR

 

occterra