bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Feria du Toro à Beaucaire

25 juillet 2009

6 Palha 6

pour

Juan José Padilla

Julien Lescarret

Mehdi Savalli

Entrée : 2/3 arène

Temps : Grand beau avec léger mistral.

padilla

Photo : Daniel Chicot

Belle entame pour cette Feria de Beaucaire placée sous le signe du Toro. Le lot sélectionné par Stéphane Fernandez-Meca chez Palha a tenu toutes les promesses que l'empresa nous avait faites. Seul le dernier a terni un peu le final, au terme d'une corrida où beaucoup d'oreilles se sont perdues épée en main.

Les six Palha formaient un lot desigual de poids (485 à 595 kgs), mais présentaient des morphologies et des armures plus que correctes eu égard à la catégorie des arènes.

Les toros portuguais ont rencontré à 15 reprises les groupes équestres présentés par la maison Bonijol, le plus brave dans cet exercice ayant été le 1er (mentions pour le 3ème et le 4ème). Le n°130, sorti en 4ème position pour Juan José Padilla a été primé d'une vuelta posthume.

Juan José Padilla (Blanc Padillesque et or) : Face à un toro qui humiliait peu en début de faena, le jerezan s'attacha tout d'abord à trouver le sitio, puis lia quelques séries trop isolées avant d'échouer par trois fois aux aciers. En revanche, devant le petitou quatrième "tontito y sin frenos", il s'en donna à coeur joie, enchantant les tendidos de ses "Padilleries"... Mais n'est-il pas là pour celà et combien sauraient le faire à sa place ? Salut / 2 oreilles

Julien Lescarret (Chocolat noir et or) : Face à un toro mansote, Julien Lescarret commença sa faena par trois séries droitières citées de loin, et le Palha s'engouffra avec envie dans sa muleta. Les choses se compliquèrent malheureusement à gauche, et la suite fut un peu électrique. Malgré ce, une possibilité de succés se profilait, anéantie par deux pinchazos. Le style de l'aquitain s'accomoda mieux du violent cinquième, auquel il tira quelques séries méritoires avant d'échouer une nouvelle fois épée en main. Vuelta (contestée) / Applaudissements

Mehdi Savalli (Aubergine et or) : Accueilli de trois largas de rodillas, le troisième de l'envoi arriva bon dans la muleta du jeune arlésien, et la faena débuta sur de très bonnes bases, notamment à gauche. Puis, l'ensemble se délita doucement, le protégé de Denis Loré perdant de plus beaucoup de son crédit au moment de la mort. Devant le lourd et compliqué dernier, il ne put que constater les dégats, le bicho restant maître de l'ovale. Applaudissements / Silence

Laurent Deloye "El Tico"

Reportage photo : "El Tico" photos

 

RETOUR

 

occterra