bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Garlin

Dimanche 19 avril 2009

6 Joselito 6

pour

Miguel Tendero / Juan Del Alamo/ Mathieu Guillon

Photo : Roland Costedoat

Journée superbement entretenue en ce dimanche 19 avril dans les arènes de la « Porte du Béarn ». En matinée et face à une confortable entrée trois minots en devenir ont fait étalage de bien bonnes qualités face à trois becerros de la ganaderia MALABAT. Pelage varié et comportements allant du distrait premier au compliqué troisième en passant par un fort bon second. Lauréat avec prix offert par les organisateurs du sud-ouest Matéo JULIAN qui coupera une oreille après un avis. Le nîmois torée avec sa tête, trouve le bon sitio mais tue mal le bon novillo qui répète à outrance et sera honoré d’une vuelta posthume. Juan LEAL héritera d’un joli burraco très en voix accueilli par une larga et un capoteo volontaire, la gauche reste intraitable, surviennent quelques volteretas et la lame … avis et salut. Inédit encore en costume de lumières le tout jeune KEVIN aura payé son manque de métier compréhensible à ce stade. La confiance n’est pas au rendez-vous, les pieds gigotent beaucoup et la lame résulte dans l’épaule. Petite pétition et regard de l’Aturin déçu.

 

VAYA MAESTRO !

Beaucoup paieraient pour assister tous les dimanches à une telle novillada ! Entrée quasi jusqu’au faîte et un lot de superbes novillos de JOSELITO très bien présenté, un condensé de race, de muscles et de noblesse belle à voir.. Au menu un Miguel TENDERO (vert fluo et or – deux oreilles et oreille) en pleine forme qui étalera de superbes gestes face à son premier qui répète à loisir. Un puyazo et quite alluré avant une lame en place et deux oreilles qui tombent du palco présidé par Lionel Lohiague « Lionelito » qui accorde également la vuelta au novillo. Face à son second, qui sort au pas et se réveille par la suite, le novillero brinde au maestro Joselito et fait jouer la musique immédiatement. La faena débute bien puis s’effiloche, le novillo perdant sa charge au fur et à mesure de l’allongement de l’ouvrage. Lame peu en place et nouvelle oreille.
On l’attendait après Mugron et Arles et on n’a pas été déçus. De vert et or vêtu Juan DEL ALAMO a enflammé le coso et coupé deux oreilles et une queue après un trasteo efficace, torero, volontaire face à son premier inlassable. Aguante insolent, brindis au public et musique naturelle. Moins de réussite face à son second qui ouvrira le mufle et fléchira souvent enlevant toute intensité à la faena. Quart de lame, avis, entière et salut au centre.
En blanc et noir, fringuant, débutant avec chevaux voici que le régional Mathieu GUILLON a fait vibrer le conclave de belle façon. Oreille de son premier, beau et brave sous trois piques de Nicolas Bertoli. Palos du minot en de belles envolées et faena brindée au public conclue d’une entière. Un train que son magnifique dernier qui était prêt à tout encorner jusqu’aux rayons du soleil ! Capote assez quelconque et entrée de André Floutié « FRITERO » sous une grande ovation. Le novillo part tout en puissance sur le cheval et notre picador national est désarçonné d’entrée de jeu. Jambe prise dans l’étrier et cornada de dix centimètres dans la jambe gauche avec évacuation vers l’infirmerie. L’émotion passée Mathieu reprendra la toile pour nous offrir d’excellentes séries droitières, peut être les plus sincères de cette mémorable après-midi. Hélas un petit échec à la mort le privera du moindre trophée.
A hombros donc ALAMO, TENDERO et Rafael FUENTES ALONSO heureux mayoral.

Pierre Charrain

Reportage photographique : Roland Costedoatphoto

 

 

RETOUR

 

occterra