bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

LOGO

Bellegarde

30 août 2009

4 novillos d'Olivier Riboulet 4

3 novillos de Pagès Mailhan 3

pour

Santi Mario

Miguel Cuartero

Mateo Julian

El Tolosa

 

mateo julian

Photo : El Tico - Lunel 2009

Santi Mario fut tout aussi volontaire mais plus réfléchi que la veille à Saint Laurent, cherchant à mener son adversaire de Riboulet le plus loin possible. Ce dernier, mobile et humiliant beaucoup, exigea tout de même un replacement agile et précis, sous peine de se retourner plus court. A gauche il lui mit la muleta bien devant mais parut indéniablement plus à l'aise à droite. Une mete y saca, une entière.

Miguel Cuartero réalisa une excellente réception de cape par véroniques inspirées. Il répondit ensuite au quite à Mateo Julian par chicuelinas ajustées dignes d'un matador de toros. Même ton à la muleta face à un becerro de Riboulet plus collant. Prenant son temps et baissant beaucoup les mains, il fit face avec une détermination sans failles, réussissant même quelques gestes estimables, très posé et toujours sincère. Il acheva par quelques judicieux statuaires qui eurent raison de la fougue de cet adversaire. Une pinchazo, une belle entière. Une oreille.

Il se révéla tout aussi brillant à la cape face à son second de Pagès Mailhan plus réfléchi et se restant plus court. Malgré tout notre espagnol fit front dans les planches et se fit bousculer sans perdre de son courage. Il choisit intelligemment de faire passer son becerro entre lui et les planches de manière à minimiser le danger.

Mateo Julian fut intéressant à la cape malgré l'évidente préférence de son Riboulet à charger sur la corne gauche. A la muleta il sut  profiter des qualités de ce bon becerro qui manqua au début d'un peu de force. Petit à petit et sans trop lui baisser la main, Mateo en fit un agréable allié. Profond et soignant la finition de chaque passe, chaque geste, il sut communiquer le plaisir qu'il prenait à toréer. Une demie-lame en place efficace. Une oreille.

Muleta en main et face à un becerro de Pagès Mailhan, il dut beaucoup le toquer pour pallier à une touche de violence. Se résignant à rester dans le terrain du becerro, c'est à dire les planches, ,il reussit nottament une série droitière plus que méritoire. Dommage qu'il échoua à l'épée.

El Tolosa, reçut son premier de Pagès Mailhan par une larga de rodillas prometteuse. Marquant une nette progression, Hugo s'appliqua à faire venir son becerro un brin fuyard de loin. A gauche et de face les pieds joints il distilla quelques détails artistes succulents, le tout très torero. Dommage qu'il ne chercha pas plus à sortir son adversaire de cette querencia. Quelques pinchazos et une entière en arrière.

Il hérita lui aussi d'un exemplaire fuyard, de Pagès Mailhan celui-ci. Hugo ne put donc pas confirmer les bonnes manières qu'il avait esquissé précédemment. Échec à l'épée.

Miguel Cuartero et Mateo Julian reçurent le premier prix.

Marie Barcelo

 

 

 

RETOUR

 

occterra