image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

SAINT MARTIN DE CRAU

13 avril 2008

3 Toros de JALABERT Frères 3

3 Toros de Hubert YONNET 3

pour :

"Rafaelillo"

SANCHEZ VARA

Julien LESCARRET

 

Entrée : 1/2 arène

Temps : Beau temps avec vent frais

Changement de registre pour cette deuxième corrida du cycle 2008, avec une "competencia" entre deux élevages français, puisqu'aux trois belluaires du jour étaient opposés trois représentants de JALABERT Frères et trois Hubert YONNET, fort appréciés en ces terres "toristas". Et tout d'abord, première constatation, si les toros espagnols d'hier avaient des jambes de laine, il n'en a pas été de même avec les représentants nationaux du jour. Et même le sobrero de ZABALLO, qui depuis un bon bout de temps profitait des bienfaits de la nourriture d'ici, n'a pas montré le moindre signe de faiblesse, loin s'en faut .... Y a t'il là une constatation inquiétante pour les Férias à venir, puisque depuis la ré-ouverture des frontières après la crise de la langue bleue, le bétail ne séjourne plus en camargue comme on s'y était habitué ces dernières années ?

En tous cas, la course a été forte, les toros bien présentés, et les cuadrillas bien souvent dépassées. Les JALABERT ont été fortement châtiés au fer. Les YONNET sont décidément trop durs lorsqu'ils sont lidiés à ces âges avancés, puisque tous affichaient le "3" devant leur numéro de naissance. Quant aux ZABALLOS, après celui échu à un héroïque Denis LORE en ARLES, après l'imbuvable "14" vu aujourd'hui, il en reste encore quatre qui peuvent sortir de sobrero, qu'on se le dise....

"Rafaelillo" - Après trois rencontres avec le groupe équestre dont deux poussées et une lidia approximative, le premier JALABERT se révèlera violent et sans charge franche dans la muleta de Rafaelillo. Celui-ci lui proposera une faena de guerrier, le doublant par le bas. Rien n'y fera cependant et le bicho restera le maître du cercle. Le YONNET sorti en quatrième position offrira deux belles piques lors du tercio de varas, mais arrivera arrêté au troisième tiers. Silence / Applaudissements

SANCHEZ VARA - Très lourdement châtié à la pique (4 puyazos), le deuxième JALABERT, enracé, arrivera vidé de ses forces et le moral en berne dans la flanelle du torero de Guadalajara. Celui-ci n'insistera pas outre mesure et liquidera le cornu d'une entière d'effet rapide. Le deuxième combat fut émaillé de plusieurs incidents. Le YONNET titulaire, frère du célèbre "Pescaluno", sera changé après avoir semé la panique dans le ruedo et le callejon. Présentant un défaut de vision, allié à un comportement de voyou, il sera puntillé dans la contre piste, les cuadrillas aidées par Paquito LEAL et David ROMERO en civil, ayant vainement tenté de lui faire regagner le toril. Sorti en remplacement, un Miguel ZABALLO impossible sera liquidé sans autre forme de procés, en deux bajonazos, par un SANCHEZ VARA dépité. Silence / Applaudissements

Julien LESCARRET - A vu son premier toro de JALABERT, qui avait pourtant montré de belles dispositions à la cape, changé de façon incompréhensible après une vuelta de campana qui l'avait un peu sonné. Le sobrero du même fer se révèlera bon collaborateur, après que Julien lui ait expliqué qui était le maître. L'aquitain sût parfaitement s'adapter à ses charges plutôt courtes, pour composer une faena de bon goût avec notamment de très bons passages à gauche. De multiples et malheureusement habituels échecs avec les aciers le privèrent d'un trophée largement mérité. Devant l'éléphantesque sixième, compliqué à droite, impossible à gauche et dangereux partout, Julien ne put qu'abréger péniblement. Salut / Applaudissements .



Reportage photographique : photo

 

Laurent DELOYE "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL