image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

SAINT MARTIN DE CRAU

12 avril 2008

6 Toros de "Los Bayones" 6

pour :

"Juan Bautista"

Matias TEJELA

Joselito ADAME

paseo

Premier paseo dans les nouvelles arènes Louis THIERS / Photo Jean-Claude CARBONNE

Entrée : 3/4 arène

Temps : Beau temps avec vent frais

La corrida d'ouverture de la Féria de la Crau 2008 ne restera dans les annales que pour l'unique raison qu'elle aura été la première courrue dans les nouvelles arènes Louis THIERS. Coquette, relativement protégée du vent dans le ruedo, la nouvelle plaza craulene aura connu une entrée confortable pour cette entâme, avec un cartel il est vrai relevé, mais qui n'a pas été à la hauteur des espérances qu'il avait fait naître et ce en grande partie en raison de la condition du lot de "Los Bayones". Cet élevage que l'on avait connu flamboyant à CHATEAURENARD l'année passée, a pas mal déçu depuis lors.

"Juan Bautista" - Mal servi au sorteo, l'arlésien a eu affaire à deux toros faibles et manquant cruellement de race. Le premier, gazapon, ne lui laissa guère l'occasion de s'exprimer. Quant au second, un poil plus vaillant, il passait sans conviction et seulement lorsque Jean-Baptiste le toréait par le haut et avec une douceur infinie. Décidé à lui construire une faena, le français insista pourtant en tentant de baisser la main, mais le bicho s'affala à plusieurs reprises, et on vit même poindre quelques signes d'énervement peu habituels chez le camarguais, décidément peu à la fête en ce début de temporada. N'en doutons pas, les jours meilleurs devraient arriver avec les grands rendez-vous qui se profilent. Silence / Applaudissements

Matias TEJELA - A bénéficié du seul bon toro de la tarde, sorti en deuxième position, et qu'il sut ne pas laisser passer. D'une plastique toujours parfaite, le madrilène a construit une belle faena sur les deux cornes à son adversaire, sachant s'arrêter au bon moment, alors que celui-ci commençait à se dégonfler. Comme l'épée fut bonne et d'effet rapide, la première oreille tombait dans son escarcelle. Devant le compliqué cinquième, à la tête chercheuse, l'espagnol s'arrima de belle manière et réussit à lier quelques séries méritoires. Un pinchazo avant une grande entière lui ôtait tout espoir ne nouveau trophée. Oreille / Salut

Joselito ADAME - A eu du mal à contenir la charge désordonnée de l'imposant troisième, qui avait pris une première grosse pique avec application. Son second ne permettait pas grand chose et le mexicain dut se contenter de lui arracher quelques passes isolées. Applaudissements / Silence.



Reportage photographique : photo

 

Laurent DELOYE "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL