image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

 

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

RODILHAN (Graines de Toreros)

06 juillet 2008

3 vaches et 2 becerros de GIRAUD

pour

Thomas BOURNEL

Clément MORAS

Cotola

 

Cette deuxième course de la nouvelle édition de Graines de Toreros fut marquée par la victoire de Thomas Bournel du centre tauromachique de Nîmes face à un becerro de la ganaderia Giraud au comportement désordonné. Cotola montra une belle évolution tandis que Clement Moras n'eut malheureusement pas de chance, une fois encore.

Thomas Bournel torea sa vache sans trop l'obliger après les quatre piques qu'elle venait de recevoir et du fait de son petit trapio. Muleta en main il la torea avec lenteur, laissant le leurre toujours prêt. La vache répondit à une distance moyenne sans toutefois humilier à l'excès. C'est à gauche qu'il nous servit les meilleures séries, grâce à un toreo doux tout en ajoutant une certaine profondeur au trasteo. La feana alla crescendo lorsqu'il reprit la main droite, plus à l'aise et relaché, les changement de mains se firent plus reposés et esthétiques. Sa fermeté et sa technique parvinrent même à améliorer cette vache. Il fut logiquement qualifié pour toréer un des deux becerros.

Clement Moras fut encore une fois malchanceux face à une vache quasiment intoreable, sans classe sur les trois piques, et cherchant l'homme sans arrêt. Malgré toute sa bonne volonté Clément ne parvint pas à lui lier les muletazos tant elle cherchait l'homme. Souhaitons lui de pouvoir s'exprimer face à du meilleur bétail la prochaine fois.

Cotola venu de Comenar Viejo nous servit une entame de muleta posée et ressentie. Bien que possédant moins d'expérience que ses compagnons de cartel il sut défendre sa place en servant de bons derechazos face à une vache un peu faible. Le placement fut donc primordial tout au long de sa faena, surtout sur la corne gauche. Il la respecta d'ailleurs avec maturité. Dommage qu'il se fit tellement surprendre. Il fut tout de même qualifié pour tuer un des deux becerros.

Le premier becerro attribué à Thomas Bournel s'avèra un peut plus brutal dans le capote mais Thomas remit de l'ordre dans sa charge en lui imposant son rythme et en le toréant par véroniques assurées. Muleta en main il commença à le toréer par le bas de manière ferme et technique. Il s'appliqua à le mener loin car ce becerro avait déjà tendance à se retourner court sur le torero. Sa faena fut ensuite parsemée de détails comme un élégant changement de main et un surprenant molinete. A gauche ce fut plus irrégulier. Il le tua d'une bonne entière qui lui valut une oreille.

Cotola reçut son becerro à la cape de manière volontaire et plus esthétique, concluant d'une demie-véronique de bonne facture. Ce becerro refusait toute tentative de le soumettre, protestant dans la muleta. Il fallut donc le toréer en ligne droite et à mi-hauteur pour ne pas trop l'obliger. Ce que le jeune apprenti fit bien, mais il fut malgré tout difficile de lier trois muletazos. Il eut du mal à prendre le dessus bien qu'il réussit par moments à l'obliger à obéir. Un pinchazo et une entière. Il coupa donc une oreille.

"La Lagrima "

 

RETOUR

occterra