image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

RIEUMES

07 septembre 2008 - soir

Alberto LAMELAS (Violet et Or) Salut au 1/3 après avis - Vuelta

Marco LEAL (Marine et Or) 1 oreille -1 oreille Sortie à  Hombros

Mario AGUILAR (vert bouteille et or) 1 oreille - Salut au 1/3 

Novillos d'Adelaïda Rodriguez :

Calapoco   n°2   01/04/05

Profesor   n°6  16/02-/05

Cigarro  n°34   03/10/04

Caraluna  n°7  20/12/04

Hilador   n°49   17/03/05

Forzudo   n°40  15/01/05 

Novillada qui aurait pu atteindre le très haut niveau,les novilleros étaient dans d’excellente disposition mais les Adelaïda ont déçu par leur faiblesse physique. La mono pique a été de rigueur pour économiser le potentiel physique des novillos...en revanche, une très belle présentation. 
 

Alberto Lamelas reçoit par largas le premier novillo, mais déjà des premiers signes de genou flexion pointent...Le tercio de banderilles est partagé avec Léal, plutôt bien mener. La faena est complète en prenant compte la faibllesse du novillo, elle se termine par une série de Bernardina, vient ensuite une brochette et plusieurs descabellos....Il démarre son second de la manière par larga, en revanche celui reçoit une vraie bonne pique en poussant, les palos sont rondement posés (une paire de courte à quiebro).La faena est moins bien réussit avec un démarrage surpuissant par cambiada et après ½ épée et un descabello, Lamelas part une vuelta. 

Marco Leal prend son premier de bonnes manières sans en rajouter, après un picotazo, il partage les banderilles avec Lamelas :bien !Léal maintien le toro debout pendant toute la faena qui manquait de peps due à la faiblesse chronique du novillo, il nous sort de belles passes et aprsè une entière , la présidence octroie le premier appendice. Son second est du même acabit, Marco le préserve au capote, une très bonne pique de Réhabi non pas par le combat mais par sa localisation juste à la tombé du morillo, il faut le signaler c’est tellement rare...Le deuxième tiers est un peu à la Fandi sauf que le toro se dégonfle encore plus, la suite n’est guère convainquant avec un combat de très près avec un toro tristounet, une entière suffit, le public demande l’oreille qui est accordé. 

Je ne cache pas mon enthousiasme à revoir Aguilar que j’ai découvert au cap de Gascogne l’année dernière et il ne me déçoit pas, un relâchement et une quiétude face à la fougue de son premier adversaire subjugue le public, le toro a tendance à chercher les planches mais très calmement replace son toro au centre, avance sa muleta plancha, de face avec un bras gauche « mort », il toque, le toro charge, quel bon moment, pas une fois mais dix fois , vingt fois, dommage que le toro n’est pas un peu plus de force, une épée vient occire le novillo, le public réclame la deuxième oreille que le président refuse...Pour son second, bis répétita sauf que le novillo a encore moins d’allant donc la faena est haché et après une demi suffisante, la féria est clôturé. Je ferai des kilomètres pour revoir MARIO AGUILAR. 

Prix :Meilleure pique : déclaré desierto à l’issu de la course

Arène : Plein

Temps : Beau temps

Durée : 2h30min. 

Christophe MORATELLO

Reportage Photo : photo

RETOUR

occterra