image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

RIEUMES

07 septembre 2008 - matin

LOUIS RIVERA (bleu délavé et Argent) Silence – Silence après 2 avis

EDUARDO PERERA (prune et or) 1 oreille – 1 oreille

 

HIERRO n°8 12/05/06

MASADOR n°6 20/08/06

PERDIGON n°17 07/07/06 vuelta posthume

CAPITAN n°1 15/06/06 vuelta posthume

 

Hierro sort du toril sans se poser des questions, attaque tout ce qu’il bouge, Rivera se fait surprendre une première fois au capote, n’étant vraisemblablement pas habituer à torer un érale de cette qualité , il ne peut que se réfugier derrière de nombreux déréchazos de qualité certes mais nous fait pas découvrir la corne gauche. En revanche,le pensionnaire gersois nous démontre toutes ses qualités, démarrage à 10 mètres pour charger la muleta, infatigable, intransigeant sur le placement, formidable, une envergure de feu. Louis lui expédie une épée affreuse sur le coté. Hierro est applaudi à l’arrastre. Rivera a du se poser des questions et reçoit Perdigon avec une entrega bien plus prononcé. Le premier tiers est de qualité, le toro est un peu tardo, les palos ne se passent pas correctement, puis lors du dernier tiers va à mas tout le long du combat, excellent sur la corne droite et très convenable sur l’autre, l’érale est grandit par la qualité des passes de Louis,seule une épée laborieuse lui fait perdre les trophées qui lui tendait les bras.

Perera comprend très vite Masador, le fixe dans son capote de circonstance. Il pose lui-même les banderilles avec succès de 3 manières différentes, bravo !Conduit par une muleta basse et suave, les charges de Masador sont magnifiques, les aficionados sont heureux, une gamme de passes intérréssante, les affaires se compliquent à gauche mais n’empêchent pas Eduardo de couper une oreille après un pinchazo et une épée derrière.Edurado recoit Capitan avec deux largas à genoux, encore un érale de qualité qui répond au toque du bipède, le tercio de banderille est trsè compliqué avec plusieurs passages à vide,l’érale remate les burladeros sans compter.Rivera veut démarré sa faena par una cambiada qu’il réalise après beaucoup d’éffort pour le lancer. Excellent à droite et pas très bien exploité à gauche, Capitan va mourir en brave sous les applaudissments.

Excellente sortie des Lartet qui ont animé une matinée très riche, 2 applaudissements à l’arrastre et 2 vueltas posthumes pas usurpé est rare. Les aficionados sont ravis.

Christophe MORATELLO

Reportage Photo : photo

RETOUR

occterra