image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

 

L'EQUIPE :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

marie Marie BARCELO

julien Julien AUBERT

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

 

 

NÎMES

21 septembre 2008 - soir

6 Toros de Victoriano del Rio - Cortes 6

pour

Enrique Ponce

Miguel Angel Perera

Ruben Pinar qui prenait l'alternative

pinarPhoto : Daniel Chicot

Entrée : Plein apparent

Temps : Très beau temps

Une nouvelle fois, les toros de Victoriano del Rio ont rempli leur contrat. Les frères de camada de "Desgarbado", grâcié il y a quinze jours à Dax, par leur bravoure et leur inépuisable noblesse, se sont révélés dans l'ensemble d'excellents collaborateurs.

Ruben Pinar : N'a pas raté son entrée chez les grands. Une fois son doctorat en poche, il s'est appuyé sur la charge vibrante de son toro d'alternative et a lui a lié une faena toute de rondeur, un tantinet répétitive. Le sixième du jour était également très bon, et le torero de Tobarra a réédité sa prestation qui a porté sur un public décidé à le voir triompher. Sans dénigrer de très belles actuacions devant deux toros de catégorie qu'il a eu le mérite de ne pas laisser passer, il faudra que le jeune docteur en tauromachie élargisse son répertoire pour pouvoir prétendre à une place dans ce créneau. Oreille / Deux oreilles

Enrique Ponce : Son premier toro s'est progressivement éteint et la faena a perdu en intensité. Mais elle avait débuté sur de bonnes bases, grace à un toro lui aussi très bon. En quelques minutes de pure classe, le Maestro de Chiva a donné une nouvelle leçon d'élégance muleta en main, usant certes beaucoup du pico, mais pour la bonne cause. Une épée un peu basse le priva d'un premier trophée. Le quatrième du jour se montra suelto au premier tiers, semant un peu la panique dans les cuadrillas tout en prenant trois piques en manso. Ensuite, comme souvent quand la caste est là, le toro un peu compliqué en début de faena, finit par se rendre et se laissa faire, offrant ses deux oreilles à son matador. Salut / Deux oreilles.

Miguel Angel Perera : N'a pas bénéficié du meilleur sorteo. Son premier s'avèra excellent collaborateur, mais la faena ne gagna pas en intensité car le toro, très brave, s'asphyxiait dans le leurre. L'effet fut encore plus spectaculaire avec le cinquième qui, lassé des vicissitudes que lui imposait le poignet ferme de Perera, se dégonfla d'un coup et passa plus de temps à reculer qu'à charger. Oreille / Applaudissements

Laurent DELOYE "El Tico"

Reportage photographique : photo

RETOUR

sceau

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale

Directeur de la publication : Laurent DELOYE - RCS 489 209 403 - NIC 00018 - SIRET 489 209 403 00018

 

occterra