image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

NÎMES

FERIA DE PENTECÔTE

7 mai 2008

6 Toros de Victorino MARTIN 6

pour :

Pepin LIRIA

Antonio FERRERA

Marc SERRANO

 

Entrée : 1/2 arène

Temps : Beau temps un peu voilé par instant.

Pour leur retour en terre Nîmoise après trois ans d'absence, les "Victorinos" ont été fidèles à leur légende. La corrida d'ouverture de la Féria de Pentecôte 2008 a été âpre. Les toros, dans le type de la maison, on donné un jeu désigual, le cinquième et le dernier permettant un peu plus au dernier tiers. Les deuxième et cinquième se sont un peu plus employés sous le fer que leurs congénères.

Pepin LIRIA - Faisait ses adieux au public Nîmois. Devant un lot de peu d'option, il a tenté brièvement d'intéresser le lourd et mou premier, avant d'expédier le cinquième "ad patres" après deux coups de chiffon. Silence / Bronca

Antonio FERRERA - Dut composer avec les demi-charges de son premier adversaire, qu'il tua d'un bon coup d'épée. Dans son style particulier, mais avec patience et application, il sut capter dans sa muleta la charge d'un Victorino au danger sourd, mais moins vicieux que ces prédécesseurs. Un manque d'engagement certain au moment de vérité lui enleva toute possibilité d'obtenir un trophée. Salut / Salut

Marc SERRANO - A payé devant ce bétail son manque d'expérience. Cependant, Marc a su se montrer à la hauteur de l'évènement en donnant de sa personne, que ce soit en recevant à porta gayola son premier, qui se révéla gazapon et dangereux dans sa muleta, ou en faisant un gros effort devant le dernier, très armé, qui avait mis en déroute sa cuadrilla durant les deux premiers tiers. Marc s'est fait violence et, devant un adversaire de qualité mais qu'il fallait consentir, a réussi à donner quelques beaux muletazos isolés. Mais avec un bon coup d'épée, cela aurait dû être suffisant pour couper une oreille. Malheureusement, les aciers l'ont trahi. Mais le public a chaleureusement salué la prestation de l'enfant du pays. Silence après 2 avis / Salut après 1 avis.



Reportage photographique : photo

Voir la vidéo de la corrida sur Féria.tv : ICI

Laurent DELOYE "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL