image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

 

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA d'ISTRES

22 juin 2008

6 Novillos de HOYO DE LA GITANA 6

pour :

Daniel MARTIN

"El Payo"

Roman PEREZ

 

Entrée : 6/10ème arène

Temps : Beau et très chaud

Sept oreilles !! ... Le résultat statistique d’une course ne reflète pas toujours la réalité du ruedo. Cette novillada matinale a été triomphale, puisque les trois toreros sont sortis a hombros. Mais pourtant, sous une chaleur étouffante, l’impression a été plus à l’ennui qu’à l’euphorie. Reste à savoir à qui peut profiter cette avalanche de trophées. Pas à l’impresa, qui, lorsque l’on voit le posé de la programmation, a certainement envie de pérenniser sa Féria dans un créneau sérieux. Pas aux toreros, car les téléphones portables ont résonné aux quatre coins de la planète taurine et le mundillo au complet aura su dans la seconde la vraie valeur des prestations Istréennes des trois novilleros. D’ailleurs, Roman PEREZ ne s’y est pas trompé, qui a prestement dissimulé sous sa chaquetilla une oreille accordée après une faena d’infirmier. Peut-être à la Présidence, qui s’est fait plaisir en accordant autant de trophée sous a pression populaire.

Sur « Corridafrance », nous avons pris le parti de prendre les courses une par une, avec leurs particularités, en veillant à ne pas cataloguer les arènes et à ne pas s’offusquer à la moindre surenchère. Loin de nous l’idée de nous inscrire contre le fait d’octroyer des oreilles lorsque le public les demande majoritairement. Néanmoins, il semblerait qu’en ce dimanche matin à ISTRES, cette exagération n’ait profité à aucun. Reste à souhaiter qu’elle ne desserve personne.

Daniel MARTIN : A combattu un premier toro au comportement bizarre à sa sortie du toril, mais qui a pris une première et unique pique avec application. La suite a été un enchaînement de muletazos sans émotion, en grande partie en raison de la condition du novillo. Son second adversaire permettait plus, et le résultat artistique n’a pas été supérieur. Ceci s’explique par le fait que le jeune espagnol a toréé sur le passage un novillo vaillant, faisant certes étalage d’une belle technique, mais dans un ensemble assez lénifiant. Oreille / Oreille.

« El Payo » : Sur son premier adversaire faiblard, il sembla freiné par le manque de force de son adversaire. Mais quand le cinquième « Hoyo de la Gitana » sortit des chiqueros, on perçut rapidement ses limites et un final par trop répétitif finit de gâcher un ensemble relativement bien construit. Oreille / Oreille.

Roman PEREZ : N’a pas eu de chance au sorteo. Il dut réaliser une faena d’infirmier devant son premier opposant, très faible, qu’il finit par toréer pour lui tant le public insistait pour qu’il abrège. Avec l’ultime du jour, il réalisa les plus beaux gestes de la matinée. Face à un adversaire qui ne transmettait rien , il sut construire une faena dominatrice qui ne pêcha que par le manque de jarrets du bicho trop vite éteint. A noter à son actif deux estocades à récibir d’effet rapide. Oreille / Deux Oreilles

Laurent DELOYE "El Tico "

Reportage photographique : photo

 

RETOUR

occterra