image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

 

L'EQUIPE :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

marie Marie BARCELO

julien Julien AUBERT

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

 

 

GENERAC

Graines de Torero - Demi-finale

04 octobre 2008

6 novillos sans picador de François André 6

pour

Tomas

Clément Moras

Mateo Julian

Victor Alvarez

Maxime Curtos

 

A noter la grande mobilité des novillos de François André dont certains dotés d'une vraie noblesse.

Tomas débuta fort à la cape, liant une grosse série de véroniques dans une cadence soutenue. Il brinda ensuite sa faena à ses compagnons concurrents.

Muleta en main il s'accorda bien à son becerro s'appliquant toujours à garder une distance nécessaire à la durée de ses charges. Cet adversaire s'avéra noble sur le côté droit, regardant plus le torero sur le côté gauche. La faena prit ensuite un autre ton, celui de la douceur et de la liaison pure et au classique léger et soigné.

Un pinchazo, une entière.

 

Clément Moras fut très engagé à la cape par véroniques puis brinda son becerro a Tomas. Il débuta à gauche à la muleta, vu les mauvaises manières décelées sur la corne droite. Le becerro fut très mobile et doté d'une certaine noblesse. Clément le torea avec beaucoup de goût, la main basse et réalisant de superbes naturelles allongées de loin devant à loin derrière, le tout avec beaucoup de rythme. Il dut malgré tout ne faire aucune erreur et surtout toquer au moment opportun de manière à ne pas se laisser découvrir. Il termina par le haut dans une tauromachie à la saveur artistique incontestable, sous les "bien!" des professionnels présents.

Une entière, une oreille.

 

Mateo Julian débuta par de bonnes véroniques face à un becerro bien plus imposant que les précédents. Il le brinda au public puis fut étonnant de courage à la muleta, restant immobile appuyé à la barrière. A droite il enchaîna les passes avec charisme et décision. Par contre à gauche les choses furent plus compliquées car le becerro s'avéra plus désordonné, lui infligeant même un bel accrochage.

Trois pinchazos puis une épée basse. Salut.

 

Victor Alvarez hérita d'un becerro plus que mobile, courant sans arrêt de part et d'autre du ruedo. Muleta en main notre torero tenta de s'en accommoder, lui baissant bien la main, bien que parfois dépassé par les assauts incessants de son adversaire.

Peut être que Victor manqua quelque peu d'expérience pour ce genre de novillo, mais l'envie y était. N'est ce pas le principal?

Une entière, salut.

 

Maxime Curtos débuta avec beaucoup d'envie à la cape, par deux largas afaroladas et un enchaînement de véroniques enjoué. A noter le quite par lopezinas plus que serré de Tomas.

A la muleta Maxime baissa beaucoup la main à ce bon becerro et parvenant petit à petit à gagner en propreté et en aisance. Il termina par redondos menés à bien avec habileté. 

Un entière, une oreille.

 

Clément Moras remporte cette demi-finale et les qualifiés pour la finale sont Thomas Bournel ; Clément Moras et Mateo Julian.

Marie Barcelo

 

RETOUR

sceau

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale

Directeur de la publication : Laurent DELOYE - RCS 489 209 403 - NIC 00018 - SIRET 489 209 403 00018

 

occterra