image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

 

L'EQUIPE :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

marie Marie BARCELO

julien Julien AUBERT

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

 

 

BEZOUCE

28 septembre 2008 - matin

Un novillo du Scamandre et deux de François André

pour

Patrick Varin

Morenito de Nîmes

Tomas

 

Patrick Varin fut très intrégué dès la cape, dessinant de belles véroniques face à un novillo du Scamandre noble mais fuyard. Ce dernier alla une fois à la pique en poussant modérément, ce qui fut nettement suffisant. Muleta en main le parrain de la journée tenta d'abord de l'intéresser, le toquant toujours bien de la voix avant de se poser sur quelques derechazos à la saveur artiste incontestable. Toujours idéalement placé et faisant étalage d'un savoir et d'une technique impressionnantes, il aguanta quelques dangereuses hésitations, et s'attacha toujours à imprimer un vrai esthétisme.  Après quelques passes par le haut très toreras et ralenties, il tua de 3/4  de lame efficace. Il coupa une oreille.

Morenito de Nîmes torea son novillo de manière très adaptée à son comportement, par véroniques soignées en ligne droite. Après trois piques dont surement une de trop, il prit bien le temps de s'adapter à ce novillo noble mais ne permettant aucune faute et n'humiliant qu'en début de passe. A gauche Morenito laissa bien un temps entre chaque muletazo, le toreant ainsi très bien, sans jamais se faire toucher la muleta, bien assis sur les reins. A la fin il raccourcit les distances du côté droit mais manqua de transmission sur le public. Une épée, une oreille.

Tomas reçut son becerro de manière volontaire à la cape: à genoux par veroniques. Il fut rapidement obligé de se relever car le becerro se retournait très court. Il le brinda ensuite à Marc Serrano. Muleta en main il fut très torero dans tous ses placements et tenta de palier la pointe de violence de son adversaire par une technique en constante progression, et un replacement étudié primordial. A gauche le becerro se retourna de plus en plus court, surtout lorsqu'il fut mené par le haut, mettant en danger le torero. Un pinchazo, une 3/4 de lame. Une oreille.

 

Marie Barcelo

 

RETOUR

sceau

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale

Directeur de la publication : Laurent DELOYE - RCS 489 209 403 - NIC 00018 - SIRET 489 209 403 00018

 

occterra