image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

 

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA de BEZIERS

17 août 2008 - Matin

6 Novillos de Robert MARGE 6

pour :

Camille JUAN

Miguel Angel DELGADO

Roman PEREZ

 

Entrée : 1/2 arène

Temps : Très beau temps.

Une nouvelle fois, les pensionnaires des Monteilles, superbement présentés, ont autorisé un spectacle de qualité pour la novillada piquée du cycle. Braves et mobiles, ils auraient pû laisser plus d'oreilles sur le sable des arènes du plateau de Valras si les toreros n'avaient pas failli aux estocs.

Camille JUAN : En deux occasions, a fait étalage de ses nouvelles dispositions muleta en main. Face au premier de l'envoi, il commença par un cambio au centre. Ensuite, confronté à un toro qui se défendait sur la corne droite, Camille construisit une faena de bon goût, reposée, avec de très bons passages à gauche. Le puntillero relèvera le toro, ce qui indisposera le public mais ne l'empêchera pas de réclamer et d'obtenir un premier trophée. Après une première rencontre avec le groupe équestre spectaculaire, le novillo se retrouvant un moment couché sous le cheval, le français se montra une nouvelle fois calme et déterminé. Fini le torero électrique d'il y a de celà seulement quelques mois, Camille est capable de toréer reposé. Il ne lui manque qu'un peu d'élégance et d'assurance dont peuvent faire preuve ses compagnons qui toréent plus que lui. Sa prestation devant l'excellent quatrième sera intelligente, le Fréjusien abrégeant au moment où son adversaire commençait à baisser de ton. Un échec relatif aux aciers lui ôtera tout espoir de trophée qui aurait été synonyme de triomphe. Le novillo sera récompensé d'une vuelta al ruedo posthume qui, si elle est loin d'être scandaleuse, aurait dû plutôt être attribuée au dernier de la matinée qui semblait bien plus complet. Oreille / Salut.

Miguel Angel DELGADO : En parlant d'élégance, voici un torero qui n'en manque pas, en use et en abuse.... Il torea tout d'abord sans forcer le noble deuxième exemplaire de Robert MARGE, profitant de ses qualités d'embestidas sans réellement peser sur ses charges. Sa prestance et ses attitudes toreras ont fait le reste... En revanche, il se montra moins convainquant face au cinquième. Commencée sur de bonnes bases, la faena se délita pour finir en successions de passes accrochées, le toro se voyant complètement étouffé. Deux Oreilles / Salut

Roman PEREZ : Le colorado sorti en troisième position fut le seul à prendre deux vraies piques avec application. Ensuite, il lui manqua un poil de force, et Roman lui servit une faena sonore, mais manquant un peu de profondeur. Ce qui me choque chez ce garçon, et j'emploie à dessein le "je" car c'est une appréciation tout à fait personnelle, c'est qu'il m'a semblé forcer dans un réel combat alors que ses deux adversaires du jour ne réclamaient que de la douceur et étaient au fond d'excellents collaborateurs... Car en effet, face au sixième et excellent dernier, il réédita son numéro de gladiateur alors que le novillo débordait de noblesse et pouvait espérer un autre traitement. Il n'empêche que le franco-salmantin a de l'art et de la classe, et que ses deux actuacions ont porté sur le public bitterois qui lui a autorisé un important triomphe. Que demander de plus... Salut / Deux Oreilles.

Laurent DELOYE "El Tico "

Reportage photographique : "El Tico" photo

 

 

RETOUR

occterra