image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

 

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA de BEZIERS

16 août 2008 - Matin

5 Novillos de Paul BONNET 5

pour :

Thomas CERQUEIRA

Thomas BOURNEL

Thomas DUFAUX

Eduardo PERREIRA

Juan LEAL

Entrée : 1/3 arène

Temps : Beau temps légèrement voilé.

Les becerros de Paul BONNET ont mis à rude épreuve les apprentis toreros à l'affiche de ce samedi de Féria. Seul le sixième, et dans une moindre mesure, le premier pouvaient laisser entrevoir un triomphe si l'épée avait été au rendez-vous.

Thomas CERQUEIRA : Mit du temps à trouver le sitio face à un novillo encasté et mobile. Ensuite, il allongea progressivement la charge de son adversaire et la faena complète et dominatrice, alla a mas. Hélas, le biterrois échoua aux aciers. Vuelta.

Thomas BOURNEL : Montra sa détermination en commençant au capote les deux genoux en terre. A la muleta, le jeune nîmois dût s'accomoder d'un novillo compliqué, qui sortait tête haute de tous les muletazos. Malgré-ce, Thomas garda la tête froide et construisit une faena valeureuse, conclue par un pinchazo et une entière d'effet rapide. Vuelta.

Thomas DUFAUX : Entamée par un cambio au centre du ruedo, la faena de muleta fut perturbée et accrochée par un novillo qui serait beaucoup, surtout à gauche. Malgré une voltereta sans conséquence, le protégé de Richard MILIAN s'arima de belle manière, mais dut composer avec un adversaire qui n'en faisait qu'à sa tête. Après une épée laide, mais d'effet rapide, la première oreille tombait du palco. Oreille

Eduardo PERREIRA : Entâma les débats par une larga afarolada de rodillas, puis se montra très élégant et alluré muleta en main, sans toutefois réellement dominer son adversaire. Oreille.

Juan LEAL : La surprise de la matinée. Face au meilleur novillo du lot, le jeune arlésien fit admirer un toreo de ceinture impressionnant et des muletazos bras raccourcis à la "Finito", qui enchantèrent les tendidos. Las, alors que le succès lui tendait les bras, le dernier (pour l'instant...) des LEAL connut un cuisant échec à l'instant de vérité, butant à quatre reprises sur l'échine et montant haut au dessus du toro. Une fois que ce jeune espoir aura appris à tuer, il faudra très certainement compter avec lui... Salut au centre après deux avis.

 

Laurent DELOYE "El Tico "

Reportage photographique : "El Tico" photo

 

 

RETOUR

occterra