image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

 

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA de BEZIERS

15 août 2008 - SOIR

6 Toros du Marques de Domecq 6

pour :

Enrique PONCE

Sébastian CASTELLA

Alejandro TALAVANTE

Entrée : No hay billetes

Temps : Ensoleillé avec vent violent durant la première moitié de la course

Les "Marques de Domecq" n'avaient de noble que le titre... Distraits durant la lidia, appliqués malgré tout sous le fer, ils se sont révélés des adversaires compliqués dans les muletas de leurs matadors, jouant de la tête et cherchant les chevilles. Mais le facteur déterminant de cette corrida fut le vent. Une fois celui-ci calmé, l'expérience de PONCE et l'aguante de CASTELLA firent oublier les défauts de leurs toros, au point qu'au niveau statistique, cette course là puisse paraître comme bonne, alors que sur place, l'impression fut tout autre...

Enrique PONCE : Ne s'attarda pas sur son premier gazapon, qui jouait de la tête dans les leurres et se retournait très vite. Face à un adversaire guère meilleur, sorti en quatrième position, mais sous un vent subitement appaisé, le Maestro de Chiva nous régala de détails qui n'appartiennent qu'à lui. Pour ce qui restera selon toute vraisemblance, comme sa dernière prestation biterroise, Enrique PONCE nous offrit le meilleur qu'avait à donner un toro de cet accabit. Silence / Deux Oreilles après deux avis (...)

Sébastian CASTELLA : Dans la bourasque, il servit une faena exclusivement droitière à un toro vicieux et faiblard, n'autorisant aucun ligazon. Son titulaire sorti en cinquième position étant remplacé après s'être blessé durant le tiers de banderilles, il vit sortir un colorado manso qui fuyait devant les capes et déclenchait ainsi l'hilarité d'un public bon enfant. Bien décidé à accompagner PONCE a hombros, le biterrois s'engagea rapidement dans un combat tel qu'il les affectionne. Un "collé serré" de haute voltige. Le toro, quelconque, mais qui présentait l'avantage de ne pas avoir de mauvais gestes, favorisa ses desseins et CASTELLA, malgré un pinchazo, coupa les deux pavillons de son opposant. Applaudissements après deux avis / Deux oreilles.

Alejandro TALAVANTE : Abrégea logiquement devant le compliqué troisième, à un moment où le vent commençait à se poser. Le dernier de la tarde se révéla aussi brillant (...) que ses prédécesseurs, mais contrairement à ses deux compagnons de cartel, le cadet de l'affiche ne trouva pas la clé du succés lors d'une faena de muleta très accrochée, le torero s'attardant dans le terrain d'un toro tardo et violent. Silence / Salut.

 

Laurent DELOYE "El Tico "

Reportage photographique : "El Tico" photo

 

 

RETOUR

occterra