image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA DE PAQUES EN ARLES

23 mars 2008 (Soir)

6 toros de Adelaida RODRIGUEZ 6

pour :

Uceda LEAL

Antonio FERRERA

Mehdi SAVALLI

 

Entrée : 3/4 d'arène

Temps : Trés froid malgré le soleil à partir de la mi-course / Vent par rafales

Encore une déception ganadera avec ces toros d'Adelaida RODRIGUEZ dont on espérait beaucoup, ne serait-ce qu'en raison de leur sang "lisardo", fort à la mode ces dernières temporadas. Côté ciel, on notera le froid sibérien qui s'est installé sur ARLES en ce dimanche, qui n'a pas empêché les aficionados congelés sur les tendidos, de fêter le nouveau succès camarguais d'Antonio FERRERA, dont le métier a une nouvelle fois parlé cet après-midi.

Uceda LEAL : Le toreo ultra-classique du madrilène n'a pas réussi à règler la charge lourde et désordonnée de son premier faible adversaire. Le second était du même tonneau, un soupçon de mansedumbre en plus. Les tentatives d'Uceda pour intéresser le bicho ont fini par lasser le public, qui le lui fit remarquer et le contraint à abréger. Silence / Silence.

Antonio FERRERA : Avec un opposant à peine moins compliqué que le premier de LEAL, Antonio FERRERA, dans son style, a accompli une faena essentiellement droitière. A la demande du public, la musique joua, l'illusion se fit et le natif d'IBIZA coupa un premier pavillon. Le cinquième du jour était le plus mobile. FERRERA le torea sur le passage lors d'une faena une nouvelle fois droitière mais plus électrique et accrochée. Mais même une mort longuette ne pouvait l'empêcher de couper une deuxième oreille synonyme de sortie en hombros. Oreille / Oreille.

Mehdi SAVALLI : Cette date était importante pour le jeune arlésien qui avait l'occasion de lancer de belle manière sa temporada 2008. Aucun reproche à lui faire sur sa première actuacione tant il tira à son adversaire tout du peu qu'il avait à donner. Le sixième titulaire se brisa une patte lors du tercio de banderilles et fut changé.... Le sobrero ne livrait que des demi-passes et restait sur la défensive. Mais Mehdi, le couteau entre les dents, était décidé à se battre. Il se retrouva en danger à plusieurs reprises, avant de devoir conclure faute d'adversaire. Oreille / Silence.

Reportage photographique : photo

 

Laurent Deloye "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL