image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

FERIA DE PAQUES EN ARLES

21 mars 2008

6 toros de Samuel FLORES 6

pour :

Enrique PONCE

"El Cid"

Joselito ADAME

Entrée : 3/4 arène

Temps : Froid et gris / vent par intermittence

Sous un ciel gris menaçant, les toros de Samuel et Augustina LOPEZ FLORES ont un peu gâché le début de cette Féria Pascale. Faibles pour la plupart, et mal piqués pour les autres, ils ont plombé la corrida d'ouverture qui s'annonçait comme l'Affiche du cycle.

Enrique PONCE : A donné une nouvelle leçon de tauromachie. Son premier toro, mansote et sans transmission, passait au ralenti dans la muleta. Le Valencien lui construisit une faena toute de douceur et de patience récompensée d'un pavillon. Avec le quatrième du jour, ultra faible après une troisième pique dont on se serait bien passé, le maestro de Chiva nous gratifia de muletazos d'une beauté infinie, distillés un à un dans une alchimie dont lui seul a le secret. La potion magique ne prit malheureusement pas, des suites d'une atravesada qui rompit le charme. Dommage qu'une partie du public, habituée à s'asseoir sur son plaisir, crut bon de gâcher celui de l'autre en demandant à PONCE d'abréger alors que le résultat artistique était inespéré au vu de la condition du toro. Oreille / Salut.

"El Cid" : N'a pas raté son retour à ARLES malgré le peu d'option de son lot. Son premier, noble, ne transmettait pas. Quant à son second, il était trop faible et ne tint pas la distance. Sa première faena nous permit cependant d'entendre l'unique pasodoble de la soirée, et la bonne estocade fit tomber une oreille de poids. Oreille / Salut.

Joselito ADAME : A semblé marquer le pas dans un cartel de très haut niveau. Pas dans son assiette, le jeune mexicain n'a jamais pris le dessus face à deux adversaires âgés qui réfléchissaient beaucoup et l'ont mis à plusieurs reprises en difficulté. Applaudissements / Silence.

Reportage photographique : photo

Le matin, novillada non piquée du LAGET : Les novillos encastés et mobiles ont donné beaucoup de fil à retordre aux apprentis toreros qui ont semblé bien verts pour ce genre de présentation. Seul le biterrois Cayetano ORTIZ a tiré son épingle du jeu en coupant une oreille au terme d'une faena a mas conclue par de très beaux muletazos. Fran GONZALES (Salut) ; "Sofianito" (Salut) ; Damien CASTANO (Salut) ; Cayetano ORTIZ (Oreille) ; Luis Miguel CASARES (Vuelta) ; "Juanito" (salut).

Reportage photographique : photo

Laurent Deloye "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL