image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

 

L'EQUIPE :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

marie Marie BARCELO

 

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

 

ARLES

14 septembre 2008

6 novillos de José Luis MARCA 6

pour

Marco LEAL

Miguel TENDERO

"Tomasito"

Entrée : 1/3 arène

Temps : Clair et froid avec quelques rafales de Mistral

Les novillos de José-Luis MARCA (en remplacement des Martelillas anoncés, jugés trop justes de présentation...) se sont révélés bon collaborateurs, mais à la noblesse un peu fade et à la transmission limitée (2 ; 3 et 5ème). Côté piétons, on notera le nouveau triomphe de Marco Léal, qui fait carton plein dans ses arènes, et les superbes prestations du jeune espoir "Tomasito", malheureusement gâchées par deux échecs aux aciers.

Marco Léal : A une nouvelle fois fait étalage de son indéniable présence dans tous les tiers. Bon au capote, puissant aux banderilles, il a de plus démontré de nouveaux progrès muleta en main, profitant à l'envie de la noblesse piquante du bon premier exemplaire, avant de "faire le métier" devant le compliqué 4ème. Oreille / Oreille

Miguel Tendero : A touché deux toros mous qui n'ont pas tenu la distance. Elégant et alluré, il resta décroisé face au deuxième de la matinée, avant de lier une faena sérieuse au cinquième qui lui permis de décrocher un trophée après un pinchazo suivi d'une entière d'effet rapide. Salut / Oreille

"Tomasito" : Assurément, le garçon a de la personnalité. Assurément, il est l'auteur des plus beaux gestes de cette novillada, avec deux faenas dominatrices, empreintes de finesse et d'élégance, à deux adversaires aux comportements pour le moins différents. Mais ce qui fait sa force a failli faire basculer le rève en cauchemar. En effet, cette fragilité tant physique que morale lui a fait perdre tous ses moyens à l'heure de vérité. Après avoir entendu trois avis à l'issue de sa première actuacion, on a bien cru revivre le même drame au sixième, qui, heureusement, finit par tomber... Salut (3 avis) / Salut (2 avis)

A noter : Le brindis de "Tomasito" à notre compañero Jacques Lanfranchi à l'entame de son premier combat ; Le brindis de Marco Leal à son compatriote après son échec, sympa... ; Le sang froid de "Miguelito", qui a puntillé avec brio le novillo laissé vivant par "Tomasito" malgré une énorme pression.

Marie BARCELO

Reportage photographique : photo

RETOUR

occterra