image
logo

corridafrance.fr

eltico.org

observaoire

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

 

L'EQUIPE :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

DANIEL Daniel CHICOT

marie Marie BARCELO

 

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

 

ARLES

12 septembre 2008

6 toros de "La Palmosilla" 6

pour

Cesar JIMENEZ

Daniel LUQUE

Joselito ADAME

Entrée : 1/2 arène

Temps : Clair mais froid en fin de course

Les toros de la Ganaderia "La Palmosilla" ont déjoué les prétentions des diestros à l'affiche de cette première corrida de la Féria du Riz 2008. De belle présentation (les deux premiers inférieurs), les pupilles de D. José J. Núñez Cervera, d'origine Juan Pedro Domecq et Don Joaquín Núñez del Cuvillo, ont manqué de race et de force, plombant ainsi une course entamée sous un soleil estival, avant qu'un mistral glacial ne fige les tendidos que n'arrivaient pas à réchauffer des maestros pourtant bien disposés.

Cesar JIMENEZ : Après une belle réception au capote, Cesar JIMENEZ vit son toro s'épuiser sur une première rencontre qui le laissa sans force. Ayant demandé en vain le changement, après une deuxième pique plus légère, il constata le manque de force évident de son adversaire lors de la faena qui se résuma à des muletazos certes de belle facture, mais donnés un à un sans ligazon. Le madrilène revint au combat le couteau entre les dents devant le quatrième du jour, bien décidé à triompher et jetant sa montera rageusement après le brindis au public. Helas, le toro était trop faible et malgré ses efforts pour le maintenir debout, malgré quelques muletazos de catégorie, donnés assis sur les reins comme il sait si bien les servir, le public resta froid. Applaudissements / Silence

Daniel LUQUE : Devant un premier toro suelto, qui marchait beaucoup, il lia quelques séries méritoires au vu de la condition de son adversaire. Il renouvella la même prestation volontaire devant le cinquième, guère meilleur, emportant notamment l'adhésion du public sur deux circulaires inattendues, avant de finir entre les cornes d'un toro arrêté et violent. Après un échec aux aciers, il écouta un nouveau silence. Salut / Applaudissements.

Joselito ADAME : N'a pas retrouvé la forme qui était la sienne l'année passée en ces mêmes arènes, lors de sa prise d'alternative. Il a laissé passer le seul toro potable de l'après-midi, sorti en troisième position et intelligemment ménagé à la pique. Devant cet exemplaire mobile, qui allait au bout de ses actions, le mexicain peina à trouver le sitio, et lorsqu'il y parvint enfin, son adversaire s'était éteint. Face à l'ultime, devant des gradins frigorifiés, l'aztèque réalisa un quite par lopezinas distantes, puis une faena de muleta anodine à un toro sans race et sans charge. Après un premier échec à l'épée, il l'estoqua d'une grosse entière d'effet ultra rapide. Silence / Applaudissements

Laurent DELOYE "El Tico"

Reportage photographique : photo

RETOUR

occterra