image

www.corridafrance.fr

www.eltico.org

REPORTAGES :

Temporadas : 2006 / 2007 / 2008

Campo

EXPOS : 2004 / 2005 / 2006 / 2007

BILLETS / PHOTOS :

jean louis Jean-Louis LOPEZ

jacques Jacques LANFRANCHI

christian Christian CARTOUX

DANIEL Daniel CHICOT

TOROS DE FRANCE

CARTELES / ARCHIVAGE

AUTEURS TAURINS

LIENS

CONTACT

LIVRE D'OR

MAILING LIST

LEXIQUE

LA CORRIDA / HISTORIQUE

 

ALES

FERIA DE L'ASCENSION

4 mai 2008

6 Toros de Dolores AGUIRRE 6

pour :

"Rafaelillo"

Domingo LOPEZ CHAVES

SANCHEZ VARA

 

Entrée : 2/3 arène

Temps : Beau temps un peu brumeux

La Féria de l'Ascension 2008 s'est terminée sur une note optimiste. Le lot envoyé par la maison AGUIRRE avait de quoi conforter les organisateurs cévenols dans leurs convictions toristas. En effet, sont sortis du toril six " mansos con casta", superbement présentés, qui ont fait passer des frissons dans les gradins tout en permettant de belles séries pour peu qu'on sache les y contraindre. Côté piétons, "Rafaelillo" confirme sous la houlette de Roberto PILES tout le bien que l'on pense de lui. Pour peu que les toros le respectent, il pourrait d'ici quelques années, prendre la relève du Fundi, lorsque le Maestro de Fuenlabrada décidera de la laisser vacante.

Rafaelillo - En début de faena, le superbe choreado n'acceptera que des séries de deux passes avant de chercher les planches. Avec science et patience, Rafelillo lui donnera confiance et parviendra à lier des séries de trois, voire quatre muletazos, essentiellement à droite, le bicho se montrant plus sur la défensive sur sa corne gauche. Un bel engagement à l'estocade le verra récompensé de ce qui sera l'unique oreille de cette cuvée 2008. Le quatrième de la tarde commencera par semer une belle panique dans le ruedo, allant au gré de ses envies de l'un à lautre de ses picadors, recevant au passage quelques refilons. Au troisième tiers , il gardera un temps ses mauvaises dispositions avant que la muleta puissante de son matador ne le ramène à la raison, dans le style "combat de rue" apprécié par ici. Difficile à fixer avant l'entrée a matar, le bicho entendra sonner les trois avis avant que de ne s'effondrer définitivement et d'être récompensé d'une vuelta postume. Le Président avait certainement oublié son premier tiers, tant mieux pour lui. Pour rattraper le coup, "Rafaelillo" fut autorisé à effectuer lui aussi la vuelta, ce qui assez rare pour un matador ayant entendu à trois reprises les clarines... Oreille / Vuelta après 3 avis (...!!!)

LOPEZ CHAVES - A du mal a sortir du bache dans lequel il s'est lentement enfoncé depuis maintenant près de deux ans. Il a toréé sur le passage et essentiellement à droite un premier toro mobile et à la charge franche, au moins sur cette corne, avant de l'occire en six envois et une multitude de descabellos. Et comme son deuxième adversaire ne présentait aucune option, il s'en débarrassa très rapidement cette fois. Silence / Silence

SANCHEZ VARA - A subi plus qu'il n'a dominé la charge violente du troisième du jour, là aussi lors d'une faena essentiellement droitière. Bajonazo pour en finir avec un beau combattant, qui méritait assurément mieux que cela. Avec le sixième et ultime toro de la Féria, il réédita un travail de muleta droitier et de peu de poids, à un adversaire pourtant sans vice et plus soso que ses congénères. Salut / Vuelta .



Reportage photographique : photo

Laurent DELOYE "El Tico"

RETOUR

 

Nota : Les photos présentes sur ce site sont protégées par la Loi sur la Propriété Intellectuelle. Tout usage ou toute diffusion sans le consentement de leur auteur est passible d'une condamnation pénale.


ART DE VIVRE ESPAGNOL