Sacrée soirée

image

A droite Marc-Antoine Romero qui encourage et à gauche du burladero, un jeune homme de 16 ans Paquito Leal. 'Collection privée Famille Laugier)

Le 14 juin 1975, la 58ième coupe de France de Football oppose Lens à St Etienne, la première retransmission en couleur permettra aux téléspectateurs de voir marquer notre Jean-Michel Larqué national d’une reprise de volée d’anthologie qui permettra la victoire des Verts. Mais si cet évènement enlève une bonne partie du public aux arènes d’Arles, la soirée restera exceptionnelle pour les six jeunes becceristes qui profiteront de cette opportunité.

L’école taurine d’Arles et son président Eric Canada et l’école nîmoise administrée par la famille Fabregas ont leurs pupilles à parité. La reseña de Mme DA Vargas nous résume l’évènement :

«  Tous ces garçons ont d’autant plus de mérite que le bétail de Gauthier avait la présence, la vigueur et des cornes bien importantes pour des toreritos qui portaient leur premier costume de lumières…

Le premier toro était un gros morceau ; des cornes fines et longues. Agustin Alvarez, le seul espagnol de la competencia est le trouble fête qui se « tira » d’espontaneo » au toro d’Alcade lors de la feria. Pas jeune pour un débutant, animé d’une vaillance anarchique et brutale, il se battit comme un diable avec de bonnes passes mêlées d’espantada.

Patrick Laugier souleva la première ovation en toréant de cape, trois véroniques et la demie pieds cloués en menant bien non sans allure. Ce ne fut pas facile à la muleta, et Patrick se fit sèchement bousculer mais composa son travail.

Patrick Varin, ce très jeune lyonnais possède cette mystérieuse qualité : le temple. Très bon début au capote à un toro coureur puis de jolies manières à la muleta avec des remates de bon gout. Voilà un toreo de qualité chez un garçon doué, consciencieux et bien entrainé.

Jules Romero eut un torito plus facile, farol à genoux, série à la cape, le tout avec l’aide de Marcou et Pedro Romero. Du toreo en famille.

Michel Fabregas eut le mérite de ne pas perdre les papiers devant un incorrigible castaño qui passa son temps à sauter.

Le benjamin Fermin Gonzales (15 ans) est entrain d’apprendre les terrains ; il a de bons détails malgré son inexpérience et fut avantagé par la bonne charge à droite de son Gauthier… »

Patrick Varin s’octroya le trophée du club taurin "La Muleta". Patrick Laugier gagnera la coupe de la municipalité remise par le Maire en personne. L’article paru dans la revue Toros le 29 juin 1975. Cette date reste d’une manière calendaire la St Pierre et le début des fêtes d’Arles.

Ces quelques lignes sont brindées à Pierrette, la maman de Patrick et à Monsieur Pierre Pouly.


‬ 

Jeudi‭ ‬28‭ ‬mai‭ ‬2007

signature

image

De gauche à droite : Agustin Alvarez, Patrick Laugier, Marc Antoine Romero, Firmin Gonzales, Michel Fabregas, Patrick Varin, Jules Romero

Une sacrée brochette pour une sacrée soirée

 

retour