bandeau haut
coups de coeur
 
 
 
contact
 
mailing list

 

observatoire

 

jacques lanfranchi
Breves de comptoir

 

el rosco
Il est un lieu que les toreros n’aiment pas à Madrid, c’est le tendido 7, dur, lucide, au jugement impartial. Les leaders de ce tendido se sont succédés depuis Franco, dans les années 1960, le fameux » Ronquillo » (l’enroué) terrorisa tout son monde. Palco, taurins etc…

Un azulejo lui est consacré dans le couloir qui mène au tendido.

Actuellement l’un des gardiens del siete est Faustino Herranz « El Rosco ».

Le dimanche 26 juillet 2009, après l’oreille coupée par Tomasito, nous sommes allés (le groupe d’aficionados français) à la cerveceria « Puerta Grande ».

Quelques minutes plus tard, El Rosco accompagné de deux amis, arriva.

Voici à la question à brûle pourpoint, que nous lui avons posé au sujet de Tomasito : que pensez vous du torero français ?

Ses réponses :

La première estocade de Tomasito m’a donné la chair de poule car il tue « corto y derecho »

Le jeune français a trois qualités :

  1. Valor, courage

  2. Tessòn : ténacité

  3. Ser Torero

Il est comme Ortega Cano, quand il avait faim.

Il nous demande également le contact téléphonique pour l’accueillir cet hiver, à la peña pour un colloque. Sachant que les toreros déjà invités, furent Pepin Jimenez, Frascuelo, Cepeda, El Cid, LF Espla, encore un grand moment à venir pour Thomas.

Grand moment que nous avons vécu avec El Rosco.

Remerciements à Julie Belin pour le contact avec ce personnage.

el rosco

 

Jacques Lanfranchi

jeudi 30 juillet 2009

photos Jean Charles Roux in Toros n°1857

 

 

 

 

 

 

 

RETOUR

 

occterra